La puissance et ses obstacles

dl-moodyLa puissance et ses obstacles

Par D.L. MOODY

(Extrait)…
J’admets qu’on puisse résister à l’Esprit de Dieu jusqu’à l’obliger de s’en aller; mais quand cet Esprit a réellement quitté une âme, cette âme n’est plus tourmentée par le sentiment de ses fautes.
Le seul fait qu’elle en est encore troublée montre que l’Esprit ne l’a pas abandonnée, car c’est lui seul qui convainc de péché. Satan n’a jamais dit à quelqu’un qu’il est un pécheur; il nous persuade que nous sommes assez bons sans Dieu, en sûreté sans Christ et que nous n’avons nul besoin d’être sauvés.
Mais quand un homme est assez réveillé pour comprendre qu’il est un pécheur perdu, vous pouvez être sûr que c’est l’Esprit qui a fait en lui cette oeuvre; si cet Esprit l’avait quitté; il n’éprouverait pas de repentir. Le fait seul qu’une personne désire devenir chrétienne est un signe certain que l’Esprit de Dieu l’attire.

Si le péché irrémissible consistait seulement à résister à l’Esprit, nous l’aurions tous commis, et il n’y aurait d’espérance pour aucun chrétien. Je suis persuadé qu’il n’existe pas un pasteur ni un ouvrier du Seigneur, qui n’ait résisté au Saint-Esprit plusieurs fois en sa vie et ne l’ait contristé.

Résister donc est une chose et « blasphémer contre l’Esprit » en est une autre.
Nous devons comparer ces deux péchés d’après les Écritures. Quelques-uns disent: -J’ai des pensées blasphématoires, de terribles idées contre Dieu qui me viennent à l’esprit malgré moi! Et ils croient que c’est là le péché irrémissible!

télécharge le PDF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s