Accueil » Enseignement (PDF) » L’apôtre – Miki Hardy Les cinq ministères

L’apôtre – Miki Hardy Les cinq ministères

un batisseur

Le ministère apostolique est l’un des cinq ministères de perfectionnement que nous retrouvons dans Ephésiens 4.

Le mot “apôtre” est traduit par “envoyé”, ce qui signifie que l’apôtre est un messager, un ambassadeur de Jésus-Christ.

L’apôtre n’est pas quelqu’un d’indépendant, mais comme le pasteur, l’évangéliste, le prophète ou l’enseignant, il fait partie d’un corps d’anciens d’une église locale.

Il est envoyé par l’église pour des missions spécifiques, et lorsqu’il revient, il en rend compte.
Par conséquent, l’apôtre, membre de l’équipe de ministères de l’église locale, est soumis au corps d’anciens et collabore étroitement avec les quatre autres ministères. Dieu accorde, par sa grâce, une autorité différente à chaque onction des cinq ministères.

D’après la Bible, il est évident que l’apôtre a une autorité spirituelle plus grande que les autres ministères, tout simplement parce que cette autorité fait partie de l’onction qu’il a reçue.

Nommé par Dieu Le meilleur exemple du ministère apostolique et de son onction dans l’Eglise du Nouveau Testament, c’est Paul lui-même. Lorsque nous étudions sa vie et son ministère, nous voyons l’autorité que Dieu lui a donnée directement, pour l’édification de l’église.
Cette onction était ressentie et reconnue partout où il prêchait l’Evangile de Jésus-Christ.Cependant, malgré son autorité, il n’était pas un dictateur mais un homme qui établissait des relations.

Il doit être bien clair que l’onction apostolique est d’abord reconnue par le corps d’anciens, mais aussi par le peuple de Dieu. Elle ne peut être ni fabriquée, ni revendiquée par quelqu’un qui voudrait s’approprier ce titre.

Le message apostolique Cette onction est avant tout démontrée
par la révélation de l’Evangile reçue par l’apôtre. Le ministère apostolique ne peut pas être séparé de l’Evangile que Christ a révélé à Paul et aux autres apôtres.
Dans Galates 1 : 11-12, Paul déclare que la révélation de l’Evangile qu’il prêchait venait directement de Jésus-Christ. Il ne l’a pas reçue d’un homme, on ne la lui a pas enseignée.

Dans Ephésiens 3, il parle de sa compréhension du mystère de l’Evangile resté caché dans le passé, maintenant révélé par l’Esprit aux apôtres et aux prophètes.

Qu’est-ce que Paul prêchait ?

Quelle révélation avait-t-il reçue du Seigneur ?

Dans 1 Corinthiens 2 : 2, il affirme : 1 Corinthiens 2 : 2 2 Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.
Dans 1 Corinthiens 3 :10, il écrit que, par la grâce que Dieu lui a donnée, il a posé la fondation comme un habile bâtisseur. La véritable fondation de la vie chrétienne, ce n’est pas seulement notre foi en Christ, mais aussi notre identification à Christ lui-même, à ses souffrances, sa mort et sa résurrection.

C’est cela le cœur de la vie chrétienne, l’évangile apostolique, le message de la croix qu’il décrit comme la “puissance de Dieu”. Donc ce n’est pas seulement ce que nous croyons qui a de l’importance, c’est aussi ce que nous vivons. Il était évident, pour toutes les églises, que Paul vivait ce qu’il prêchait. Rien de ce qu’il disait ou écrivait ne contredisait sa façon de se conduire.

La révélation de l’Evangile est le signe certain du ministère apostolique, parce que c’est l’essence même du plan unique et complet de Dieu pour son Eglise, que l’apôtre est appelé à édifier. Pour cette raison, lorsque l’apôtre pose une fondation dans une église, les chrétiens reçoivent une compréhension claire de ce que Dieu demande de leur vie, car l’appel devient évident et ils ont un exemple à suivre.
Les apôtres d’aujourd’hui doivent recevoir et prêcher la même révélation que Paul. Le Seigneur lui-même éclairera les hommes appelés dans ce ministère et leur révélera les mystères du glorieux Evangile de Christ.

Un père pour l’église

Une autre preuve importante du ministère de l’apôtre est la relation spirituelle qui existe entre lui et les responsables des églises avec lesquelles il travaille, et entre lui et le peuple de Dieu. Cela est précisément décrit dans le livre des Actes et dans les épîtres de Paul.
Dans 1 Corinthiens 4 :15, Paul écrit : 1 Corinthiens 4 : 15 15 Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile.
Il leur déclare simplement que beaucoup d’autres sont peut- être venus leur parler de Jésus, mais que c’est lui qui les a engendrés dans l’Evangile. Il n’évoque pas ici la nouvelle naissance par l’Esprit, mais la fondation qu’il a posée dans leur
vie par la révélation de l’Evangile.

Nous le voyons dans 1 Corinthiens 16 : 1 affirmer avec confiance que l’église de Corinthe devait suivre les instructions qu’il avait données aux églises de Galatie concernant les collectes pour le peuple de Dieu. Il n’était pas le pasteur de cette église, mais il avait la liberté de parler à ce sujet aux Corinthiens en raison de sa relation avec eux dans l’Esprit.

Ceux-ci étaient soumis à l’onction apostolique dans la vie de Paul, et cette onction lui donnait autorité pour proclamer auprès d’eux la volonté complète de Dieu. Nous en avons encore l’illustration dans la relation de Paul avec les chrétiens de la Macédoine (2 Corinthiens 8 : 5).
Cela confirme que l’apôtre est un père pour les églises avec lesquelles il travaille. Soumission et autorité Nous voyons la même soumission à l’autorité apostolique dans le cœur des serviteurs de Dieu ayant reconnu l’onction sur la vie de Paul et construit des relations fortes et durables avec lui dans l’Esprit.
Dans 1 Corinthiens 4 :17, Paul écrit : 1 Corinthiens 4 : 17 17 Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j’enseigne partout dans toutes les
Eglises.
Paul appelait Timothée son fils, parce qu’il l’avait engendré dans l’Evangile. Il avait confiance en lui et se sentait libre de l’envoyer là où il ressentait que c’était nécessaire, à n’importe quel moment, en raison de leur relation profonde dans l’Esprit. Dans Actes 20, nous pouvons découvrir le type de relation spirituelle qu’il avait avec les anciens de l’église d’Ephèse. Nous comprenons que leur attitude de soumission était le résultat direct de leur relation spirituelle

. L’onction apostolique était un instrument pour emmener l’unité au sein des églises locales du Nouveau Testament. Protecteur de la doctrine L’apôtre est le protecteur de la doctrine. Souvent, nous voyons que l’apôtre Paul défendait l’Evangile qu’il avait reçu, et qu’il vivait. À plusieurs reprises, il a également mis en garde les églises au sujet des fausses doctrines auxquelles elles étaient exposées. Aujourd’hui, le manque de véritables apôtres a conduit les églises dans de nombreux faux enseignements et manipulations émotionnelles, et tout cela y a pris racine.

La révélation transmise par l’apôtre, l’onction sur son ministère et l’exemple de sa vie apportent la sécurité et la stabilité au peuple de Dieu. L’apôtre est humble en raison de son identification aux souffrances et à la mort de Christ.

Ainsi Paul pouvait-il écrire : “Suivez- moi comme je suis Christ.”

suite ici
http://www.enseignemoi.com/articles/enseignement/002-les-cinq-ministeres-lapotre.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :