Archives pour la catégorie evangelisation

QUI EST JÉSUS ? (le connaitre pour naitre de nouveau) par Joyce meyer

Dans les chapitres précédents j’ai évoqué le nom de Jésus. Il est nécessaire de savoir qui est Jésus, car il est impossible de Naître de Nouveau ou être en bonne entente avec Dieu sans reconnaître son fils Jésus.

Dans le premier chapitre, j’ai signalé qu’il y a une décision primordiale dont dépend notre vie. Votre décision dépend de votre compréhension et de votre assimilation de ce que Jésus a fait pour vous. C’est donc à vous de choisir la nouvelle vie que Dieu vous offre ou de la refuser. Si vous la refusez, cela veut dire que vous choisissez de continuer d’avancer dans les ténèbres.

Je vais vous raconter une histoire qui peut être difficile à croire. Mais j’ai l’espoir que votre cœur choisira d’y croire. C’est une histoire vraie et qui peut complètement changer votre vie, votre comportement, votre pensée…

La Bible nous apprend dans Genèse 1 et 2 que Dieu a dit: « Faisons l’homme à notre image ».

Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante (Dieu a soufflé en l’homme quelque chose d’éternel qui fait partie de son caractère.).

Dieu nomma cet homme Adam. L’homme porte donc en lui des caractéristiques divines. Adam trouvait son repos en Dieu.

  • Vous sentez-vous à l’aise avec Dieu ?

Dieu a créé Adam libre. Il lui a indiqué le bien et le mal puis, il l’a laissé choisir. Adam était juste, mais pour continuer à vivre cette unité avec Dieu, il devait suivre ses commandements.

Dieu a constaté qu’Adam avait besoin de quelqu’un à ses côtés qui lui soit une aide. Il fit tomber Adam dans un profond sommeil, il prit une de ses côtes et forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme.

Remarquons que la femme n’a pas été formée à partir du pied d’Adam afin de ne pas être écrasée, ni de sa tête pour ne pas dominer, mais elle a été prise de sa côte pour être son amour et son partenaire.

C’est un couple qui vit dans un paradis, sorte de jardin superbe, créé pour que ce couple en jouisse.

C’était la volonté de Dieu qu’ils jouissent de la vie.

  • Jouissez-vous de la vie ?

Il existait une autre créature sur la terre : Satan. Ce dernier avait désobéi à Dieu. Il ne voulait pas être le chef des anges, des prières et des chants mais voulait occuper un poste caractérisé par le pouvoir. Il ne voulait pas être soumis. Il a dit en son cœur qu’il monterait au ciel, et qu’il élèverait son trône au-dessus des étoiles de Dieu; qu’il s’assiérait sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion.

  • Quel fut son sort ?

Suite à cela, lui et plusieurs anges l’ayant suivi ont été chassés du ciel. Dieu leur a préparé comme lieu : l’enfer.

Le malheur est que Satan et nombre de mauvais esprits ont le pouvoir d’accéder à notre atmosphère, jusqu’au jour où, Dieu les enfermera en enfer pour toujours.

Mais jusqu’à ce jour prévu par Dieu, ce dernier a donné à Satan la permission de roder sur terre. Pourquoi? Parce que Dieu a laissé la liberté aux hommes de choisir qui ils veulent servir.

Pour choisir, il faut avoir plusieurs options. Dieu offre lumière, joie, foi, paix, justice, espoir…et tout ce qui est Bon.

Satan au contraire, offre la mort, l’obscurité, la dépression, la démolition, la terreur et tout ce qui est Mal.

En écrivant ce livre, je me suis posé la question: Qu’est- ce qui incite les gens à choisir Satan? Des millions le choisissent comme maître de leur vie.

Satan a réussi à tromper et à duper les gens:

“Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants.” Osée 4:6

Il se peut que vous n’ayez pas fait les bons choix pour votre vie, parce que vous n’aviez pas assez de connaissances. Mais dans ce livre, nous exposons la vérité tout en espérant que vous en bénéficierez. Autrement dit, que vous aurez une connaissance grâce à laquelle vous pourrez choisir et décider adéquatement.

Adam et Eve jouissaient de leur vie au paradis. Lorsque Dieu leur a confié la mission de prendre soin de la terre, sa consigne était claire. Mais n’oublions pas qu’ils étaient libres de choisir et de décider de ce qu’ils voulaient faire. Dieu ne leur avait donné aucun ordre.

Dieu avait créé beaucoup d’arbres dans le paradis pour qu’ils puissent se nourrir. Ils pouvaient manger des fruits de tous ces arbres, sauf des fruits de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal:

“Mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.” Gen 2:17

Peut- être, êtes-vous étonné que Dieu ait créé cet arbre et qu’il leur ait à la fois conseillé de ne pas en manger! Je le répète: pour “choisir” on doit avoir plusieurs options. Dans le cas d’Adam et Eve, ils devaient faire ce choix: obéir ou non.

L’obéissance est l’un des fruits de l’amour. Le fait d’obéir n’a aucune valeur pour Dieu si on est forcé à le faire!

Seriez-vous satisfait si les gens vous obéissaient parce que vous les avez obligés à le faire?

On n’est jamais obligé d’obéir, puisque Dieu nous a créés libres! Dieu a créé l’homme et lui a donné la liberté de choisir. Vous êtes aujourd’hui dans la même situation.

Vous êtes libre, mais vous devez prendre une décision.

Dans Genèse 3 on découvre que Satan a commencé l’exécution de son plan diabolique en parlant avec Eve. Il a pris la forme d’un serpent. Eve ne craignait pas le serpent. Le serpent n’était pas dangereux, mais Satan s’est servi de lui.

Dans le plan de Satan, il y a la notion de « raison »: il a posé a Eve une série de questions raisonnables.

“Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser les forteresses. Nous renversons les raisonnements, et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.”  2 Cor 10:4-5

Dès le moment où Eve a prêté l’oreille au serpent, elle a commencé à se demander pourquoi Dieu ne voulait pas qu’ils mangent de l’arbre qui était au milieu du jardin.

A vrai dire, Dieu ne voulait pas qu’ils sachent que le Mal existait. Mais Dieu, dans son Amour, nous a créés libres, afin que nous puissions faire nos propres choix.

Dans Gen 2:17 Dieu a prévenu Adam qu’il ne devait pas manger de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal s’il ne voulait pas mourir. Dieu ne parlait pas de la mort physique, mais il indiquait que l’esprit insufflé en Adam et Eve allait mourir, la vie spirituelle qui avait été insufflée par Dieu ne serait plus.

Il y a quelques années, j’ai rendu visite à une personne qui était sur le point de subir une opération chirurgicale. Cette personne m’avait alors confié: “Il me semble que je vais mourir, alors je veux me réconcilier avec Dieu. »

Sa vie était effectivement marquée par le péché. “Je sens que mon être intérieur est mort”, avait-il ajouté.

Réfléchissons un peu à ce qu’à dit cette personne: Elle avait peur de la mort et elle l’était déjà spirituellement. C’est effectivement le constat qu’elle avait fait d’elle -même.

  • Etes-vous vivant ou êtes-vous mort ?

Nous avons précédemment vu que Satan est un menteur:  “Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point” Gen 3: 4.

Nous pouvons constater que le stratagème de Satan est caractérisé par la tromperie. Satan veut détruire votre personne. Il exécute son plan par ses mensonges et sa tromperie comme il l’a fait avec Eve. Il lui a posé une série de questions ayant pour objectif de l’attirer elle et son mari hors du plan Divin. Comment a-t-il procédé? En lui mentant.

Eve a fini par céder, elle a été convaincue. De même, ayant persuadé son mari, tous deux ont désobéi à Dieu en mangeant de l’arbre défendu. Ils en ont subi les conséquences: la mort de leurs esprits. Le récit nous dit que par la suite, Dieu chercha Adam. Ce dernier était caché. Lui et sa femme avaient peur.

  • Vous cachez –vous parce que vous avez peur de Dieu ?

Adam et Eve ont cru ce que Satan leur avait dit. Ils ont alors vécu les conséquences de leur choix. Ce choix a entraîné une suite de conséquences: dont la peur.

La peur est une des conséquences du péché.

Dieu a immédiatement établi son plan pour les sauver. Dans Gen 3:15 on peut lire que Dieu a dit au serpent : “la femme t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon.”

Dieu parlait de son Fils Unique Jésus, qui était déjà présent en esprit. Notre Dieu est trois entités : Le Père, le Fils, l’Esprit- Saint.

Chaque entité est une personne distincte faisant partie des deux autres. Chacune d’elle joue un rôle primordial dans notre vie.

Jésus existait en esprit, mais pour sauver l’homme, il a dû venir sur la terre, naître physiquement, avoir un corps : devenir une personne comme nous.

Rappelez-vous que Jésus est le Fils Unique de Dieu ; Il est Dieu lui-même et est venu sur notre terre sous la forme d’un homme.

Le plan du Salut existait dès le commencement mais Dieu a attendu le moment convenable pour le déployer.

La Bible nous explique dans Ephésiens 6 que les fidèles qui sont nés de nouveau sont des témoins de la Sagesse et de la Volonté de Dieu.

Il est aussi écrit que « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde des ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ».

C’est une évidence: nous sommes en état de guerre et devons choisir entre l’armée de Dieu et celle de Satan.

Qui sera le vainqueur? C’est Dieu. Et les préparatifs de la victoire ont été organisés de toute éternité.

  • Pour qui combattez-vous?

Si vous servez Satan et croyez en ses mensonges, il est certain que vous jouez pour l’équipe perdante.

Selon la Bible, le plan définitif de Dieu est le suivant:

Dieu se servira de tous ceux qui sont nés de nouveau (ceux qui ont choisi de l’aimer, de le servir et de lui être obéissants) pour combattre Satan et ceux qui ont choisi de le suivre. Peut-être êtes-vous étonné d’être impliqué dans cette guerre! Rappelez-vous que ce n’est pas Satan qui a dépouillé Adam. Mais c’est Adam qui, tout en étant libre, lui a donné l’occasion d’entrer dans sa vie.

Autrement dit, Adam a accepté d’être dupé.

Et Dieu ! Comment intervient-il ? Il a équipé les hommes des moyens nécessaires pour récupérer ce que Satan leur a volé.

  • Jésus est la clef.

Dans Genèse 3, quand Dieu dit au serpent qu’à la fin des temps sa tête sera écrasée, cela signifie que ce dernier perdra tout pouvoir.

Dieu savait à l’avance ce qui se passerait sur terre. Son plan de Salut est prévu de toute éternité, mais entre ce qui a été prévu par Dieu et l’exécution de son plan, plusieurs milliers d’années doivent passer.

Depuis la création d’Adam et Eve, des générations se sont succédé sur terre ; les péchés (offenses faites à Dieu) n’ont fait qu’augmenter.

L’homme n’est plus pur, ni juste et il vit les conséquences du péché jour après jour. Plus l’homme pèche, plus il vit les maux du péché.

Le péché est devenu un principe, quelque chose de normal…

A chaque fois qu’un bébé naît, le péché s’installe dans son corps. Mais les enfants ne sont responsables de leur péché qu’après avoir atteint l’âge de conscience. Autrement dit, lorsqu’ils sont conscients qu’ils commettent des fautes.

Tout homme né dans ce monde est pécheur par nature. Mais il n’est responsable de ses péchés que lorsqu’il atteint cet âge de conscience.

Avant de pécher, Adam savait très bien quels choix faire, quelles décisions prendre dans sa vie. Il avait le même Esprit, le même Cœur et le même But que Dieu. Mais après que le péché soit entré dans le monde, tout a changé. ll a donc été nécessaire d’écrire des lois.

  • Les rites, les pratiques religieuses et la loi morale

Dieu est esprit et nous entrons en contact, communiquons avec Lui en esprit. Dieu est lumière, mais les ténèbres ont dominé l’homme après qu’il ait péché. Ainsi, l’unité entre l’homme et Dieu a été déformée.

Mais Dieu aime l’homme d’un amour infini et c’est pour cela qu’il a établi son plan de Salut pour tous ceux qui ont choisi sa voie.

Ce plan permet de restaurer ce qui a été brisé entre Dieu et l’homme.

Dieu a autrefois donné à l’homme des prescriptions, des rites et des pratiques afin que celui-ci les respecte. Les lois morales écrites définissent un certain niveau de droiture que Dieu attend de l’homme.

Mais l’homme n’a pas réussi à être agréable à Dieu car il n’a pas été capable d’exécuter à la lettre les lois divines.

La loi dit que si nous commettons une seule faute, nous serons considérés totalement coupables.

“Car quiconque observe toute la loi mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous” Jacques 2:10.

La loi est parfaite, et pour l’exécuter il faut être parfait. Jamais l’homme ne parviendra à être parfait.

  • Les offrandes

Puisque l’homme ne peut pas exécuter parfaitement les lois, Dieu a mis en place le système des offrandes afin qu’il puisse “être justifié” devant Dieu.

Les offrandes dont on parle dans l’Ancien Testament jouaient un rôle complémentaire, elles étaient « sanguines ».

Autrement dit, pour effacer les péchés, il fallait faire couler du sang.

Cela peut sembler affreux.

Laissez-moi vous expliquer : Lorsque Dieu a insufflé la vie en Adam, il est devenu une « âme vivante ».

La Bible dit dans ; Lévitiques 17:11 “Car l’âme de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servit d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait expiation.”

Ainsi, qui dit sang, dit vie.

Lorsque Satan a dupé Adam et Eve, leur péché a produit la mort. Dans la Bible (Rom 5:12) la mort est représentée par: les maladies, la pauvreté, les guerres, la colère… Rien ne peut entraver la mort, excepté la vie.

Dans les lois de l’Ancien Testament nous voyons également un symbole du plan divin final qui sauvera l’humanité dans la personne de Jésus.

Les prophètes prévoyaient la venue d’un Messie qui sauverait l’homme. Ce Messie représente la dernière offrande parfaite, offerte une fois pour toutes pour effacer les péchés de quiconque croit en Lui.  Lisons ce qui est écrit dans

Esaïe 53:3-7: Il était celui qu’on dédaigne, celui qu’on ignore, la victime, le souffre-douleur. Nous l’avons dédaigné, nous l’avons compté pour rien, comme quelqu’un que l’on n’ose pas regarder.

Or, il supportait les maladies qui auraient dû nous atteindre, il subissait la souffrance que nous méritions. Mais nous pensions que c’était Dieu qui le punissait ainsi, qui le frappait et l’humiliait. Pourtant il n’était blessé que du fait de nos crimes, il n’était accablé que par l’effet de nos propres torts.

 Il a subi notre punition, et nous sommes acquittés; il a reçu les coups, et nous sommes épargnés. Nous errions tous, çà et là, comme un troupeau éparpillé, mais le Seigneur lui a fait subir les conséquences de nos fautes à tous.

Il s’est laissé maltraiter sans protester, sans rien dire, comme un agneau qu’on mène à l’abattoir, comme une brebis devant ceux qui la tondent.”

Cette prophétie parle de l’offrande de Jésus qui est le Sauveur du monde entier. Son sang a coulé sur la croix et c’est son sang qui donne la vie de générations en générations. Et par son sang, il nous a sauvés du pouvoir de la loi qui nous condamnait.

  • L’arrivée de Jésus

Selon la Bible (Voir les Evangiles selon Matthieu et selon Luc), le Saint- Esprit est entré dans une jeune vierge. Elle a été enceinte par la vertu du Saint-Esprit.

En effet, depuis le commencement, Jésus existait en esprit avec le Père et le Saint-Esprit. Mais le plan de Dieu était qu’Il vienne sur terre, sous la forme d’un homme, pour aider les hommes qui souffrent. Jean 1:1-14 nous apprend que Jésus est la parole de Dieu et que la parole de Dieu s’est incarnée.

Dans Hébreux 4.15 on peut lire que Jésus est le chef des prêtres et qu’il nous défend. Lui seul est capable d’assumer ce rôle parce qu’il a fait l’expérience d’être “une personne” qui a les mêmes besoins que nous, les mêmes souffrances… Mais avec la différence qu’il n’a jamais péché. C’est en cela que Jésus diffère de l’homme.

Jésus est attaché au Père. Ils ne sont qu’un seul, comme Adam l’était avec Dieu avant le péché.

En effet, l’Ecriture déclare:  « le premier homme, Adam, devint un être vivant ; mais le dernier Adam est l’Esprit qui donne la vie… Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. »1 Cor 15:45-47.

Il est aussi dit :  “Le péché est entré dans le monde, à cause d’un seul homme, Adam, et le péché a amené la mort. Et ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché…” Rom 5:12-21.

Le péché s’est transmis de génération en génération.  Ainsi, si vous placez votre foi dans le second Adam (Jésus) il vous couvrira de sa justice.

  • Êtes- vous témoin de la lumière ou de l’obscurité ?

Jésus est venu sur notre terre. Il est né, « physiquement », comme chacun de nous, mais lui, n’a point connu le péché. Il est le fils d’une femme et de Dieu à la fois. Il est une offrande complète contre le péché.

Les fidèles de l’Ancien Testament étaient obligés d’offrir des offrandes à Dieu pour chaque péché commis; malgré cela, le péché n’était jamais totalement effacé.

Avez-vous des remords dans certains domaines de votre vie, ou êtes- vous libre? Vous sentez-vous pur ou impur?

Jésus est la seule offrande qui mène à la perfection:  “Et tandis que tout sacrificateur se lève chaque jour pour accomplir son service, il offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent cependant jamais ôter les péchés.

Le Christ, par contre, a offert un seul sacrifice pour les péchés, et cela pour toujours, puis il s’est assis à la droite de Dieu, attendant désormais que Dieu contraigne ses ennemis à devenir son marchepied. Ainsi, par une seule offrande, il a rendu parfaits pour toujours ceux qu’il purifie du péché”  Héb 10:11-14.

Les prêtres de l’Ancien Testament faisaient constamment des offrandes mais en vain. Jamais ils ne pouvaient parvenir à la perfection. Dans Hébreux, on remarque que Jésus s’est donné en offrande une seule fois et pour toujours.

Il l’a fait pour vous. Vous devez seulement avoir foi en lui.

Publicités

“Naître de Nouveau” la décision la plus importante. Par JOYCE meyer

Permettez-moi de vous parler de la décision la plus importante. Elle est beaucoup plus importante que de choisir une profession, un partenaire, une filière éducative, une maison… C’est une décision qui concerne l’éternité.

Beaucoup de gens ne se préoccupent que de leurs besoins quotidiens, de leur retraite peut-être… Mais ce dont j’ai l’intention de vous parler, dépasse nos préoccupations quotidiennes. Il est question d’une vie après la mort. Y avez-vous jamais réfléchi ?

Savez-vous que vous êtes non seulement chair, os, sang, muscles mais que vous êtes une « créature spirituelle » ?

Vous avez une âme qui vit dans ce corps matériel. Un jour, lorsque vous quitterez cette vie, votre corps sera enterré et il se transformera en poussière. Mais qu’arrivera t-il à votre personne? J’entends par personne votre pensée, votre volonté, vos sentiments…La partie spirituelle de votre personne est éternelle.

Que deviendra votre esprit après votre mort physique? Répondre à cette question dépend de votre décision. Cela dépend en d’autres termes, de ce que vous allez décider lors de la lecture de ce livre.

Dans notre monde matériel, il existe deux puissances: Le Bien et le Mal.

Ces puissances sont présentes dans votre pensée et dans votre conscience, même si personne ne vous en a jamais informé ! De même pour le monde spirituel, il y existe deux pôles: celui de Dieu et celui de Satan.

Celui des anges purs (des créatures créées par Dieu pour accomplir les tâches qu’Il leur confie) et celui des anges impurs ou « mauvais esprits » (ceux qui ont choisi de suivre Satan).

Il est à noter qu’autrefois, ces derniers étaient eux aussi purs. Mais, qu’est-il arrivé? Ils ont tout simplement décidé de désobéir et de se rebeller contre Dieu.

Lucifer (Satan) a alors commencé à se servir d’eux pour accomplir ses propres tâches.

Lucifer était le chef des anges. Il a cependant conçu un plan de rébellion contre Dieu. La conséquence est qu’il a été renvoyé du ciel, lui et tous ceux qui l’avaient suivi. Dieu leur a préparé un lieu affreux nommé l’Enfer (La séparation éternelle de Dieu).

Depuis, Lucifer tente d’entraîner l’humanité vers cet endroit où il passera lui-même l’éternité.

Notre terre et son atmosphère se situent entre le ciel et l’enfer. Les deux types d’anges nous y rendent régulièrement visite. Il est écrit dans la Bible:

“Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rode comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.” 1 Pierre 5:8

Le Saint- Esprit (l’Esprit Divin) existe également. C’est une vérité biblique.

Sur notre terre, il a la mission de servir les fidèles et de veiller sur leur repos. Il est chargé de guider les personnes vers le Salut.

Avez-vous déjà pris une décision concernant votre Salut? Il s’agit d’une décision personnelle !

Personne ne peut décider à votre place. Dieu nous a créés libres. Il ne va jamais nous forcer à prendre telle ou telle décision. Il n’a d’ailleurs même pas forcé les anges qui lui avaient désobéi à revenir vers Lui.

Ces anges ont fait un choix et ils vivent en conséquence de ce choix. De même, que nos choix soient mauvais ou qu’ils soient bons, nous en vivons les conséquences.

  • ÊTES-VOUS NÉ DE NOUVEAU ?

Est-ce que vous êtes né de nouveau? Qu’entend Jésus par “Naître de Nouveau”? Lisons ce qui est écrit dans la Bible:

”Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?” Jean 3:3-4.

Il se peut, après avoir lu ce verset, que vous vous posiez la même question: ”comment une personne qui est déjà née, pourrait-elle naître de nouveau?”

Dans ces versets, Jésus parle, non pas de la naissance qui concerne notre corps matériel (notre chair) mais il désigne notre naissance spirituelle.

Puisqu’il y a deux mondes, deux pôles…Il va de soi qu’il y ait deux naissances!

La Bible nous apprend que notre âme et notre esprit sont dans les ténèbres en raison du péché.

Vous pouvez vous observer dans une glace: Vous vous voyez bouger, respirer. Vous existez. Mais, votre intérieur (votre esprit que vous ne pouvez pas voir) existe-t-il ? Vivez-vous en paix avec vous-même? Avec Dieu? Avec les autres? Vous acceptez-vous tel que vous êtes? Vivez-vous la joie et l’espoir? Avez-vous peur de la mort? Nous avons tous besoin de nous questionner ainsi.

Lorsque Jésus a parlé avec Nicodème, il lui a dit que notre intérieur devait recevoir l’esprit de Dieu. “Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit.” Jean 3:6

Lorsque les mères accouchent, elles donnent vie aux corps de leurs bébés. De même, notre esprit naît du Saint- Esprit lorsque nous acceptons que Dieu entre dans notre vie. C’est ce que l’on appelle : “Naître de Nouveau”.

Pour exister dans ce monde, on naît physiquement une seule fois. Pareillement, pour le monde spirituel.  Si vous avez décidé aujourd’hui de faire cette expérience de “Naître de Nouveau”, que devez-vous faire?

Premièrement, vous devez reconnaître et avouer que vous êtes spirituellement mort, en raison du péché. “Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” Rom 3:23.

Personne dans ce monde n’échappe au péché.  Soyez honnête en lisant ces versets:

“Si nous disons que nous n’avons pas de péché (Nous refusons d’avouer que nous commettons des péchés), nous nous séduisons nous-mêmes et la vérité (ce que la Bible enseigne) n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés (de notre plein gré), Il est fidèle (à sa promesse) et juste pour nous les pardonner (effacer notre rébellion et nos offenses), et pour nous purifier (continuellement) de toute iniquité. » 1 Jean 1:8 et 9

Les amis, c’est ça la Bonne Nouvelle !

Le premier pas vers la “Nouvelle Naissance” est donc d’avouer et reconnaître que nous sommes des pécheurs. Il n’est pas toujours facile de reconnaître cela. Satan souhaite que vous soyez et restiez dupe, tandis que Dieu exige que vous affrontiez la vérité.

Deuxièmement, il faut « confesser ». La confession signifie avouer librement. Il vous faut être honnête et franc à la fois. Il vous faut manifester votre désir d’être honnête et vous débarrasser de vos péchés. Cette démarche purifie votre être intérieur. Ce sont les péchés qui font que notre être intérieur vit dans un état d’obscurité.

Confessez, avouez, parlez avec votre Père Céleste: Cela fait partie du plan de Dieu pour votre salut. La miséricorde prendra la place du péché. Il vous purifiera comme si vous preniez un bon bain.

Je suis née de nouveau lorsque j’avais neuf ans. Je me rappelle très bien de ce moment. J’ai eu l’impression que quelqu’un me frottait le corps. J’ai ressenti un rafraîchissement dans mon intérieur. Une envie de vivre. On peut laver son corps pour devenir propre, mais seul Jésus peut purifier notre être intérieur.

 

 

Comment savoir si on Est Sauvé

VOUS N’ÊTES PEUT-ÊTRE pas sûr(e) d’être né(e) de nouveau. Ou bien, peut-être que vous avez accepté une religion ou êtes membre d’une église sans avoir fait l’expérience de la nouvelle naissance. Si c’est le cas, la Bible dit que vous pouvez savoir [en toute certitude] que vous êtes passé[e] de la mort à la vie. 1Jean3 :14
Ce chapitre vous aidera à vivre l’expérience de ce miracle. Il peut se produire en vous alors que vous lisez ces lignes dans le recueillement et avec foi.
Si vous êtes déjà chrétien(ne), ce chapitre vous guidera pour montrer aux autres comment expérimenter le miracle de la nouvelle naissance.

La Bible dit : C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. 1Tim.1 :15
Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui. Jean3 :17

L’apôtre Pierre affirme, Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Act.2 :21

Que signifie être sauvé ?

  1.  Être sauvé veut dire : Naître de nouveau, devenir enfant de Dieu

Jésus a dit : Vous devez naître de nouveau. Jean3 :7 Christ, en fait, entre dans votre vie. Il vous remet à neuf, car Il commence à vivre en vous.
Il ne s’agit pas ici d’accepter une religion, mais d’accepter Christ – une personne, pas une philosophie ; la réalité, pas une théorie.

Lorsque je me suis marié et que j’ai accepté Daisy comme mon épouse, je n’ai pas contracté la religion du mariage. J’ai reçu une personne, Daisy, comme épouse, et ma vie a été transformée.

Lorsque j’ai été sauvé en recevant Christ, je n’ai pas simplement accepté la religion chrétienne. J’ai reçu une Personne, le Seigneur Jésus, comme Sauveur, et ma vie a également été transformée.

Ma conversion était aussi décisive que mon mariage. Les deux fois, j’ai reçu une autre personne dans ma vie.
La Bible dit : À tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu. Jean1 :12


Quelle merveille que tout être humain puisse recevoir la nouvelle naissance et naître dans la famille royale de Dieu !


Vous êtes né(e) une première fois – d’une naissance naturelle, fils ou fille de parents humains descendants d’Adam et Eve, dont le péché s’est transmis à toute la race humaine, donc étranger ou étrangère à Dieu. Maintenant, Christ vous dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. Jean3 :7
Il vous invite à devenir l’ami(e) de Dieu – à vous convertir, être sauvé(e), changé(e), recréé(e), à marcher en nouveauté de Vie.

2. Être sauvé veut dire : Avoir le Pardon de vos péchés

Le Psalmiste David a écrit : C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités. Ps.103 :3
L’ange a dit : Tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Matt.1 :21
Dieu a dit : C’est moi qui efface tes transgressions. És.43 :25 Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Hébr.10 :17 Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant Il éloigne de nous nos transgressions. Ps.103 :12

3. Être Sauvé veut dire : Recevoir une Nouvelle Vie Spirituelle

Paul affirme : Si quelqu’un est en Christ, il [ou elle] est une nouvelle création. Les choses ancienne sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles. 2Cor.5 :17
C’est exactement ce qui arrive lorsque Jésus-Christ vous sauve et vient vivre en vous. Un miracle de création se produit. Les désirs du passé, les habitudes, les maladies sont révolues.

Toutes choses deviennent nouvelles. Vous recevez une nouvelle vie, une nouvelle nature, une nouvelle santé, de nouveaux désirs, de nouvelles ambitions. Vous recevez la Vie de Christ.
Il a dit : Je suis venu afin que vous ayez la vie, et que vous l’ayez en abondance. Jean10 :10D

4. Être Sauvé veut dire : Recevoir la Paix

Vous avez été créé(e) à la ressemblance de Dieu afin d’entretenir des rapports d’amitié avec Lui. Mais le péché vous a séparé(e) de Dieu. Maintenant, au lieu d’être en communion avec le Père, vous craignez Dieu. La pensée de Le rencontrer face à face vous effraie. Le péché vous entrave et crée en vous un sens de culpabilité et d’insécurité devant Lui.
Seul Christ peut enlever le péché qui vous accable. Il effacera toute souillure et vous ramènera à Dieu sans aucune condamnation, comme en l’absence de tout péché. Alors vous pourrez dire avec l’apôtre Jean dans le Nouveau Testament : Notre communion est avec le Père et avec Son Fils Jésus-Christ. 1Jean1 :3 Désormais, Dieu sera pour vous un ami plus attaché qu’un frère [ou qu’une soeur]. Prov.18 :24

 

  • Comment Savoir Qu’on Est Sauvé ?

PERSONNE N’EST FAIT pour une vie de péché et de maladie. Les êtres humains ont été créés pour marcher avec Dieu mais le péché a mis une séparation entre l’humanité et Lui.
Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu et ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. És.59 :2
Mais, Son sang a été versé pour beaucoup, pour le pardon des péchés. Matt.26 :28

Jean a dit : Si nous [lui] confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1Jean1 :9 Puis il a ajouté : Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie. 1Jean3 :14

Il y a plusieurs choses dans ce monde que nous ne saurons peut-être jamais, mais nous pouvons savoir que nous avons en nous la Vie de Christ.

Nous pouvons savoir que nous avons été sauvés – que nous sommes nés de nouveau.
Dire :
« Je ne suis pas sûr(e) d’être sauvé(e), » c’est comme si un époux ou une épouse disait : « Je ne suis pas sûr d’être marié(e). »

Dire :
« Je pense que je suis sauvé(e) ; j’essaie de l’être, mais je n’en suis pas sûr(e) », c’est comme de dire : « Je pense être marié(e) ; j’essaie de l’être, mais je n’en suis pas sûr(e). »

Jésus a dit : Quiconque croira [l’Évangile] et sera baptisé sera sauvé. Marc16 :16
Paul a dit : Si vous confessez de votre bouche le Seigneur Jésus et si vous croyez dans votre coeur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, vous serez sauvé. Rom 10:9

Ces versets promettent : Vous serez sauvé(e). Faites ce qu’ils vous disent et vous saurez que vous avez reçu Christ – que vous êtes passé(e) de la mort à la vie, que vous êtes sauvé(e).

Il ne s’agit pas d’accepter une religion, mais de recevoir Christ. Un vrai Chrétien, une vraie Chrétienne est une personne qui :

1. Est venue à Dieu, avec le désir d’être exonérée du péché, et de recevoir Sa vie nouvelle ;

2. A accepté par la foi le Seigneur Jésus-Christ comme son Sauveur personnel en L’accueillant comme Seigneur et Maître.

3. A déclaré en public que Christ est devenu le Seigneur de sa vie.

4. S’efforce de Lui plaire chaque jour.

Sept Étapes Vers le Salut

SI VOUS N’ÊTES PAS sûr(e) d’avoir personnellement accepté Jésus-Christ dans votre coeur comme votre Seigneur et Maître, suivez ces sept étapes dans le recueillement, et vous recevrez une nouvelle expérience spirituelle miraculeuse car Il viendra vivre en vous et au travers de vous.

I. PREMIÈREMENT : Réalisez que vous avez péché.

Paul a dit : tous ont éché et sont privés de la gloire de Dieu. Rom.3 :23
Jean ajoute : Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes. 1Jean1 :8

II. DEUXIÈMEMENT : Repentez-vous sincèrement de vos péchés.

Jésus a donné comme exemple : Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, disant : O Dieu, sois apaisé envers moi qui suis un pécheur. Luc18 :13
Pau a écrit : La tristesse selon Dieu produit une repentance à salut. 2Cor.7 :10

III. TROISIÈMEMENT : Confessez vos péchés à Dieu.

La Bible dit : Celui [ou celle] qui cache ses transgressions ne prospère pas. Mais celui [ou celle] qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. Prov.28 :13
jean a dit : Si vous confessez vos péchés, il est fidèle et juste pour vous les pardonner, et pour vous purifier de toute iniquité. 1Jean1:9

QUATRIÈMEMENT : Abandonnez vos péchés.

Ésaïe, le prophète, a écrit : Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui [ou d’elle], A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Es.55 :7
Salomon a dit : Quiconque avoue et délaisse ses péchés obtient miséricorde. Prov.28 :13

V. CINQUIÈMEMENT : Demandez pardon pour vos péchés.

David, le Psalmiste a écrit que Dieu est Celui qui pardonne toutes tes iniquités. Ps.103 :3
Dans Ésaïe, il est écrit : Venez et plaidons dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blanc comme la neige ; s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. Es.1 :18

VI. SIXIÈMEMENT : Consacrez toute votre vie à Christ.

Jésus a dit : Quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. Matt.10 :32
La Bible dit : Vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. 1Pier.2 :9

VII. SEPTIÈMEMENT : Croyez que Dieu vous sauve par Sa grâce.

Paul a dit : C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les oeuvres afin que personne ne se glorifie. Éph.2 :8-9

Acceptez Christ Maintenant

COMME LE DIT l’apôtre Paul : Voici maintenant le temps favorable. Voici maintenant le jour du salut. 2Cor.6 :2 Pas un autre jour mais aujourd’hui même !
Ésaïe, un prophète de l’Ancien Testament, a dit : Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. És.55 :6-7

  • Prière

LE SEIGNEUR EST près de vous en cet instant, si vous n’avez pas encore accepté Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel, trouvez un endroit tranquille où vous pourrez prier Dieu sans qu’on vous dérange. Agenouillez-vous et faites cette prière au Seigneur Jésus, sincèrement et de tout votre coeur.

CHER SEIGNEUR, je reçois le don de la vie éternelle aujourd’hui. Je reconnais que j’ai péché contre Toi et que mes péchés m’ont séparé de Toi et de Tes bénédictions. Je les regrette et je me repens sincèrement.

Je Te demande Ton pardon.


Je crois que Jésus-Christ est mort pour moi, à ma place, et qu’Il est ressuscité pour vivre dans ma vie comme mon Sauveur.


Maintenant, je T’accueille. Tu me sauves du péché, de l’enfer et de tout le pouvoir du mal. J’accepte Christ comme mon Seigneur.


Jésus, Tu as dit que si je venais à Toi, Tu ne me rejetterais pas. Je viens à Toi, cherchant Ton salut et ne me confiant qu’en ton sang. Je sais que tu ne me rejettes pas.
Tu as dit que si je confessais de ma bouche le Seigneur Jésus et si je croyais dans mon coeur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, je serai sauvé[e]. Rom.10 :9
Je crois de tout mon coeur que Tu es mon Seigneur, ressuscité d’entre les morts. Je confesse maintenant que Tu es mon Maître, mon Sauveur et mon Seigneur.
Parce que Tu es mort pour moi, en subissant le châtiment que j’aurais dû subir, je sais que mes péchés ne pourront plus jamais me condamner. Tu as tout payé pour ma rédemption.
Tu as dit : À tous ceux qui ont reçu [Jésus-Christ], il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Jean1 :12
Je crois que Tu me donnes le pouvoir de devenir Ton enfant. Ton sang lave tous mes péchés et mes iniquités.

Tu as été blessé pour mes transgressions, brisé pour mes iniquités, le châtiment que j’aurais dû subir est tombé sur Toi. És.53.5
Dès ce jour, Ta parole me nourrira chaque jour. Elle m’inspirera en tout ce que je pense, dis ou fais. Maintenant, je suis Ton disciple. Jésus, je Te représenterai de mon mieux. Je sais que je suis sauvé(e). Amen !

  • MA DÉCISION

AUJOURD’HUI, j’ai lu ce chapitre, des Chrétiens Bibliques. J’ai appris ce que signifie être sauvé. Dans le recueillement, j’ai suivi les étapes et fait la prière indiquée.
J’ai reçu Jésus-Christ dans ma vie. Je suis une nouvelle création. Je m’engage à faire de mon mieux pour plaire à Dieu en tout ce que je pense, dis ou fais. Avec Sa grâce et son aide, je partagerai Jésus-Christ avec d’autres.
Je me confie à Lui pour qu’il me regarde par Sa grâce. Je prends cette décision aujourd’hui, au nom de Jésus.

d’après le livre : les gagneurs d’âmes TL OSBORN

lire aussi : 4 astuces pour devenir un bon chrétien

 

QUELQUES IDÉES pour témoigner efficacement de Christ avec TL osborn

VOICI QUELQUES IDÉES pour aider les croyants à témoigner efficacement de Christ. Les simples fidèles sont trop souvent d’avis que gagner des âmes est un art complexe. Il n’en est rien. C’est simplement une personne qui parle à une autre de Jésus-Christ et de ce qu’Il signifie dans sa vie – ici et maintenant.

Le monde inconverti ne s’intéresse guère à ce qu’un prédicateur dans une salle de culte pourra dire sur des questions spirituelles. Mais chaque être humain veut savoir quelque chose au sujet de Dieu, de Jésus, de la Bible, de la foi, des miracles ou de la prière, s’ils en entendent parler par quelqu’un qui leur inspire confiance.

J’ai remarqué que presque chaque Chrétien sérieux est content de parler aux autres de son Seigneur, dans le cadre d’une conversation ordinaire. Des millions d’inconvertis sont curieux de connaître les expériences des Chrétiens en rapport avec Christ. Ils prêteront volontiers l’oreille à ce genre de témoignage.TL_Osborn

Entrées en Matière

VOICI QUELQUES IDÉES pour entamer un dialogue sur Christ avec des inconvertis. Parfois, les croyants ont une certaine conception du témoignage, qui leur fait penser qu’ils devraient être en mesure de répondre à 249 n’importe quelle question, sur n’importe quel sujet, en disant :
Ainsi parle le Seigneur. Et cela peut intimider le gagneur d’âmes, et rebuter les inconvertis.
Combien de fois avez-vous désiré témoigner à quelqu’un, mais vous n’avez pas réussi à amener la conversation sur le sujet ?
Plutôt que de paraître maladroit, vous avez laissé passer l’occasion.
Voici quelques simples « entrées en matière » qui pourraient vous paraître utiles.

1. « Avez-vous jamais pensé aux choses spirituelles ? »

Présentez la question naturellement et posément.

Son but est de pousser à la réflexion quant aux valeurs spirituelles, sans paraître trop brusque ou trop direct.
Vous pourrez remanier la question avec vos propres mots. Par exemple, vous pouvez dire :

– « Nous sommes venus vous voir parce que nous aimerions mieux vous connaître. Marie et moi, nous nous sommes fait beaucoup d’amis ainsi. Nous sommes chrétiens depuis plusieurs années et nous sommes très heureux. Je ne connais pas votre attitude vis-à-vis de Dieu, mais Il a réellement fait une différence dans notre vie. À propos, avez-vous jamais pensé aux choses spirituelles ? »

Ou bien, vous pouvez mentionner un passe-temps favori et dire :
– « Je suis contente de savoir ce qui vous intéresse. Je crois que maintenant on se connaît mieux. Jean et moi, nous sommes chrétiens et nous sommes très heureux dans la vie. Et vous deux, avez-vous beaucoup pensé aux choses spirituelles ?

  • RÉPONSE POSSIBLE :
    – « Oui, enfin ; mais peut-être pas comme on aurait dû. »

Attendez-vous à une réponse vague. Il faudra peut-être dix minutes à certaines personnes pour répondre : d’autres diront simplement oui ou non. Évitez d’interrompre leur réponse. Laissez-les parler. Écoutez.
Apprenez leur façon de penser. Vos questions sont là pour les aider à s’ouvrir. Vous aurez le loisir de parler après cette ouverture. En étant bon écouteur, vous gagnerez le droit d’être entendu quand vous leur parlerez.

  • IMPORTANT :

Quelle que soit la réponse à votre première « entrée en matière », passez à la deuxième question.

2. « Quel est, d’après vous, le plus grand besoin spirituel de n’importe qui ? »

Rappelez-vous que vous êtes là pour vous renseigner, pas pour leur faire la leçon. Écoutez leur réponse. Ils peuvent vous parler d’un problème ou de leur philosophie quant à la vie. Écoutez-les parler, car cela vous permettra de partager votre témoignage de Christ sans les froisser.

Il est important qu’ils sachent avoir à faire à quelqu’un qui les comprend.

Celui à qui vous vous adressez prendra de l’assurance en voyant qu’il peut discuter de ce sujet sans que vous fassiez pression sur lui. Il sera peut-être même le premier à dire qu’il a besoin du salut.
Dans ce cas, votre « entrée en matière » a déjà ouvert porte.

Vous pouvez reformuler cette deuxième question pour mieux l’incorporer à la conversation, tel que :

– « On parle tellement des besoins physiques aujourd’hui, mais les besoins spirituels sont aussi très importants. À votre avis, de quoi a-t-on le plus besoin sur le plan spirituel ? »

  • RÉPONSE POSSIBLE :

– « Oh, je ne sais pas. Bien agir et croire en Dieu, je suppose. »

Vous entendrez plusieurs sortes de réponses. Rappelez-vous de ne pas interrompre. Cela vous donnera une bonne idée de l’attitude de votre interlocuteur. Quelle que soit sa réponse, passez à la question suivante.

3. « Vous savez, Dieu nous dit que le plus grand besoin spirituel de l’être humain est d’être sauvé. Avez- vous déjà réfléchi à la nécessité du salut ? »

Vous n’avez pas présupposé que votre interlocuteur était, oui ou non, sauvé. Sa réponse devrait vous l’indiquer. Elle l’amènera peut-être à penser à une expérience religieuse, à la mort, etc. Cela vous montrera sa situation vis-à-vis de Dieu. Si la personne est sauvée, votre question sera quand même bien accueillie.

  • RÉPONSE POSSIBLE :

– « Oui, sûrement, presque tout le monde y a pensé un jour ou l’autre. » Cette troisième question les poussera presque toujours à vous raconter un incident ou un autre. S’ils parlent, écoutez. Puis passez à votre quatrième question.

4. « Selon vous, que doit-on faire pour être sauvé ? »

C’est la question la plus importante.
Leur réponse vous indiquera à quel point ils comprennent l’Évangile. Ils seront presque certainement contents d’y répondre. La plupart des non-Chrétiens vous sortiront des réponses du genre :
– « Aide-toi, et le ciel t’aidera. »

  • RÉPONSE POSSIBLE :

– « Faire toujours de sons mieux, Payer ses factures. Être bon avec les animaux. » Ou bien « Allez à l’église ; être pratiquant, et prier. »

Ils peuvent même rétorquer :
– « Oh, mais moi je n’ai jamais fait de mal à personne. Tout ira bien pour moi. »

Avec cette quatrième question, vous êtes en train de découvrir si votre interlocuteur est sauvé ou non. Si vous lui aviez demandé directement, « Êtes-vous sauvé ? » ou « Êtes-vous chrétien ? » il aurait pu vous dire que oui. Alors, vous n’auriez pas pu remettre son expérience en question sans risquer une discussion.

Or, si un conflit surgissait pendant la discussion, vous auriez peut-être le dernier mot, mais vous perdriez probablement l’occasion de les conduire à Christ. Alors, efforcez-vous d’éviter toute dispute. Trouvez un terrain d’entente, mais continuez de guider la conversation.

  • EXCEPTION :

Si la personne répond honnêtement à votre quatrième question, en disant
– « Eh bien, je ne sais pas » ou « Difficile de le savoir »,

alors, au lieu de lui poser la cinquième question, montrez-lui la parole de Dieu.
Mais, en général, votre question les fera parler. La plupart des gens ont une opinion bien arrêtée, et parfois inattendue sur la façon d’obtenir le salut. Ils croient d’habitude aux bonnes actions. Lorsque cette personne vous donnera son opinion, écoutez-là. Il est essentiel d’observer sa façon de penser. Ensuite, vous pourrez passer à la cinquième question.

5. « Oui vous avez raison, tout le monde doit faire ces choses. Mais ce que je veux réellement dire, d’après vous, quelle est la démarche à suivre pour être sauvé ? »

  • RÉPONSE POSSIBLE :

Quelle que soit leur réponse, n’y faites pas d’objection, parce qu’elle aura généralement un certain mérite, et passez ensuite à votre sixième question.

6. « Oui, et vous savez, c’est même plus simple que cela. Est-ce que je pourrais vous montrer quelques versets (sortez votre Nouveau Testament tout naturellement) qui montrent ce que la Bible dit au sujet du salut ? »

  • RÉPONSE POSSIBLE :

Votre interlocuteur dira probablement :

– « Bien sûr, allez-y » ou « Oui, je vous en prie. »

NOTEZ :

Quelqu’un pourra dire, « Oh, mais j’ai déjà lu la Bible. »
Répondez simplement, « Oui, je suis sûr que vous l’avez fait et je parie que vous l’avez trouvée très intéressante. Mais avez-vous remarqué ces deux versets ? » Ils les regarderont avec vous.

  • Témoignage et Décision

MAINTENANT, LA PORTE est ouverte pour votre simple témoignage en cinq points. Ne prêchez pas. Ne citez que peu de versets bibliques. Allez droit au but, qui est d’obtenir une décision pour Christ.

Je vous suggère ce plan en quelques versets :

1. Le besoin de l’être humain – Romains 3 :23
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;
2. Le châtiment du péché – Romain 6 :23a
Car le salaire du péché, c’est la mort ;
3. Le Remède de Christ – Romains 5 :8
Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

4. Le don de Dieu à l’humanité – Romains 6 :23b
Mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.
5. Comment être sauvé – Romains 10 :9, 10-10

Si tu confesse de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant de coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture :

Quiconque, croit en Lui, ne sera point confus. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Vous pouvez marquer ces versets dans la marge de votre Nouveau Testament comme une chaine de références à suivre. Notez que tous ces versets ce trouvent dans le même livre de la Bible, ce qui vous permet de vous y reporter plus facilement.

Rappelez-vous d’être bref et de ne plus poser de questions. Citez clairement les faits, et croyez que votre converti potentiel est d’accord avec ce que vous dites.
Soyez positif et donnez l’impression que vous croyez qu’il (ou elle) est tout à fait content(e) des faits dont vous lui faites part.

  • Terminez rapidement en disant :

– « Dany (ou Estelle – appelez-les par leur prénom), ce sont là des vérités merveilleuses. Vous voyez avec quelle facilité Dieu permet à n’importe qui d’être sauvé ? Il dit de confesser vos péchés et de Lui demander de vous pardonner. C’est tout. Quand vous le faites, Il vient dans votre vie et Il vous sauve ! »

  • PUIS DITES sincèrement :

– « Si cela ne vous dérange pas, j’aimerai faire une courte prière avec vous. »
N’attendez pas leur permission. Courbez la tête, fermez les yeux et continuez de parler.

– « Pendant que je prie, je vous invite à vous recueillir avec moi. Le Seigneur est ici même avec nous maintenant. Car là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux. Mat.18 :20FC. Il vous aime et désire vous prodiguer Ses bienfaits, à vous et aux vôtres, plus que jamais. »

  • MAINTENANT PRIEZ :

Seigneur Jésus, merci de nous permettre d’obtenir le salut. Aide Dany (ou Estelle) à comprendre que Tu es ici en cet instant même. Aide-les à faire appel au nom du Seigneur Jésus. Sauve Dany (ou Estelle) maintenant, Seigneur. Que la vraie joie du pardon et de la paix l’envahisse en cet instant.
Si votre ami(e) a une famille, priez Dieu de lui montrer que ses enfants ont besoin d’un foyer chrétien. Mais soyez bref. Que votre prière soit courte et à propos.

  • IMPORTANT :

Ne clôturez pas cette prière, remettez-vous simplement à parler à votre ami, en gardant la tête inclinée dans le recueillement.
Dites : Dany (ou Estelle) pendant que nos fronts sont courbés et nos yeux fermés, voulez-vous demander simplement au Seigneur Jésus de vous sauver. Faites-le maintenant.

  • Dites simplement :

CHER SEIGNEUR, je veux T’accueillir dans ma vie maintenant… »

Attendez que la personne le répète.

C’est le moment que vous attendiez. Vous avez fait tout ce que vous pouvez. Christ est là. C’est à Lui que votre ami(e) doit maintenant dire oui ou non. Si votre interlocuteur est attiré par l’Esprit de Christ et décidé de L’accepter, il répètera la prière.
Certains continueront de prier de leur propre chef. Si c’est le cas, joignez-vous à leur prière dans votre coeur. Ou bien, ils peuvent répéter votre première phrase. Alors attendez. Puis continuez de les guider dans la prière, une phrase après l’autre, et faites-le avec l’assurance que c’est le moment où l’Esprit de Dieu est à l’oeuvre.

CONTINUEZ LA PRIÈRE

Je fais appel à Ton nom.
Pardonne tous mes péchés.
Je crois que Tu es mort à ma place.
Je T’accepte comme mon Sauveur personnel.
Je crois que Tu es ressuscité d’entre les morts selon les Écritures.
Je te reçois dans ma vie.
Je crois que Tu me sauves en ce moment même.
Merci, Jésus, pour mon salut.
Amen !

UNE FOIS QUE votre interlocuteur aura accepté Christ, vous pourrez l’aider de plusieurs façons.
Cet homme ou cette femme vous fera confiance et sentira pouvoir compter sur vous. Ils savent que vous vous intéressez à eux. Ils ne demanderont probablement pas mieux que de vous accompagner dans votre église, car ils vous seront reconnaissants de ce que vous avez partagé avec eux.
Restez en contact étroit avec eux jusqu’à ce que vous les ayez aidés à faire la connaissance d’autres croyants.

Arrangez-vous pour les amener à l’église ou convenez d’une heure où vous les y accueillerez à l’entrée. Présentez-les à des amis chrétiens, à d’autres membres de l’église. Dès que possible présentez-les à votre pasteur. Et parlez-lui de leur conversion.
Encouragez-les à lire la Bible régulièrement.
Rendez-leur visite de temps en temps. Lisez la Bible avec eux. Accueillez-les dans des études bibliques. Cette personne est votre frère ou votre soeur en Christ. Bientôt, il ou elle ira avec vous visiter d’autres personnes et apprendra comment témoigner, et bientôt vous aurez produit un autre gageurs d’âmes.

d’après le livre : Gagneurs d’Âmes, TL OSBORN

Il faut que tu naisses de nouveau.

Jn 3:7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

La régénération est un sujet qui repose sur la base même du Salut et nous devrions être très diligents pour vérifier que nous sommes réellement nés de nouveau, car beaucoup s’imaginent qu’ils le sont, et ils ne le sont pas. Soyez assurés que le nom de chrétien n’est point la nature de chrétien; et qu’être né sur une terre chrétienne n’est d’aucun profit, à moins que quelque chose de plus soit ajouté à cela; être né de nouveau est une question si mystérieuse, que des mots humains ne peuvent le décrire.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de tout homme qui est né de l’Esprit. Néanmoins c’est un changement qui est connu et ressenti par une merveilleuse expérience.

Cette grande oeuvre est supra-naturelle. Ce n’est pas quelque opération d’expérience personnelle: mais un principe nouveau est insufflé, qui oeuvre dans le coeur, renouvelle l’âme, et affecte l’être tout entier. Ce n’est pas un changement de nom, mais un renouveau de ma nature, ainsi je ne suis plus l’homme tel que je me connais habituellement, mais un homme nouveau en Jésus-Christ. Laver et habiller un corps est très différent que de faire vivre un corps. L’homme peut résoudre la première chose pour la seconde.

Si alors vous êtes nés de nouveau votre reconnaissance sera: O Seigneur Jésus, le Père Éternel, tu es mon parent spirituel; si Ton Esprit ne m’eut soufflé le souffle d’une vie sainte et spirituelle, je serais encore en ce jour mort dans mes transgressions, mes péchés.
Ma vie céleste dépend totalement de Toi. Je t’impute toute chose ainsi ma vie est cachée avec Christ en Dieu. Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi. Puisse le Seigneur nous bien faire réaliser et être au clair sur ce point, car être irrégénéré c’est être perdu, sans pardon, sans Dieu, et sans espérance.

est-tu né de nouveau ?

A qui es-tu, et d’où es-tu?

question-mark
1Sa 30:13 David lui dit: A qui es-tu, et d’où es-tu? Il répondit: Je suis un garçon égyptien, au service d’un homme amalécite, et voilà trois jours que mon maître m’a abandonné parce que j’étais malade.

Il n’y a pas de neutralité en religion. Ou nous sommes rangés sous la bannière du Prince Emmanuel, pour le servir et mener ses batailles, ou nous sommes vassaux du Prince Noir, Satan.

« A qui es-tu? » Lecteur, laissez-moi vous aider à répondre. Etes-vous « né de nouveau? » Si oui, vous appartenez à Christ, mais sans la nouvelle naissance, vous ne pouvez être sien. En qui mettez-vous votre confiance? Car ceux qui croient en Jésus sont enfants de Dieu.

Quelles oeuvres pratiquez-vous? Etes-vous sûrs de servir votre maître? Car celui que vous servez est, de ce fait reconnu votre seigneur. Qui fréquentez-vous? Si vous appartenez à Jésus, vous fraterniserez avec ceux qui portent la livrée de la croix.

Qui se ressemble s’assemble. De quoi est faite votre conversation? Est-elle céleste ou terrestre? Qu’avez-vous appris de votre Maître? Car les serviteurs apprennent beaucoup du maître dont ils sont les apprentis. Si vous avez fait votre apprentissage avec Jésus, il sera dit de vous, comme il fut dit de Pierre et de Jean « ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus. » (Actes 4:13)

Nous insistons sur la question « A qui es-tu? » Répondez honnêtement avant d’aller vous coucher. Si vous n’appartenez pas à Christ, vous êtes dans une situation difficile. Fuyez votre maître cruel. Entrez au service du Seigneur de l’Amour et vous jouirez d’une vie de bonheur, de félicité… Si vous appartenez à Christ, laissez-moi vous donner ces quelques conseils:

-Vous appartenez à Jésus, obéissez-lui, laissez sa Parole être votre loi, laissez sa volonté être votre volonté.

-Vous appartenez au Bien-Aimé, aimez-Le, laissez votre cœur l’étreindre, laissez toute votre âme être remplie de Lui.

-Vous appartenez au Roi des rois, soyez résolu pour Lui. De ce fait, sans être marqué sur le front, tous sauront à qui vous appartenez.

que Dieu vous bénissez

Le Saint-Esprit (1) – Reinhard Bonnke

Par le Past. Reinhard Bonnke

reinhard bonnke

Romains 8 : 14 14 car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Voici les dernières paroles de Jésus Christ à Ses disciples avant Son ascension au ciel à la fin de Ses trois ans de ministère ici-bas :

Actes 1 : 8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. Il est important de noter que Jésus parla tout aussi bien de l’onction du Saint-Esprit que d’évangélisation.

Ce n’était pas soit l’un soit l’autre. Ses disciples devaient recevoir une puissance et seraient Ses témoins.
Les dernières instructions qu’Il donna à ses disciples avaient deux volets : Il leur promit la puissance et les envoya faire les œuvres qu’Il avait prévues pour eux.
Il y a maintes manières de décrire l’œuvre du Saint-Esprit dans nos vies. Jean-Baptiste dit que Christ nous baptiserait du Saint-Esprit.

Le verbe « baptiser » est devenu un terme purement religieux mais à l’origine, c’était un mot utilisé dans les cercles du négoce qui signifiait immerger un vêtement dans de la teinture.
Le tissu « baptisé » prenait la teinte de l’élément dans lequel il était trempé et absorbait sa couleur.

Le tissu était dans la teinture et la teinture dans le tissu. Etre baptisé du Saint-Esprit signifie que nous sommes dans l’Esprit et que l’Esprit est en nous ; nous prenons le caractère de l’Esprit.
Nous n’avons pas besoin de travailler dur pour atteindre ceci – et nous ne le pourrions pas. C’est ce qui arrive lors du baptême. Absorber la nature de l’Esprit produit en nous ce que Paul appelle le « fruit de l’Esprit » : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi (Galates 5 : 22-23).

Ce fruit se développe dans notre caractère lorsque nous permettons à l’Esprit de travailler en nous.

Soyez remplis de l’Esprit

Ephésiens 5 : 18 Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit; L’Esprit Lui-même vient en nous.
Nous ne recevons pas une petite partie de Lui ou nous n’avons pas besoin d’être aspergés de temps en temps.
La Bible ne parle jamais « d’un peu » de Saint- Esprit ou « de plus » de Saint-Esprit.
A la Pentecôte, chaque personne a reçu le Saint-Esprit – pas une portion ou un peu de Lui. Nous recevons le Saint- Esprit de Christ car Il est la promesse du Père. Il nous arrive peut-être de prier pour d’autres personnes afin qu’elles soient remplies du Saint-Esprit mais nous n’avons aucune autorité pour donner le Saint-Esprit – c’est un cadeau personnel de Dieu.
En grec, il y a un temps qui est utilisé pour décrire une condition permanente, qui ne change pas. Ce temps est utilisé dans le mot « rempli » et signifie « soyez constamment rempli du Saint-Esprit ».

Les dons de l’Esprit

le don de L' ESPRIT SAINT

« Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance … Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur … Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut ».
1 Corinthiens 12 : 1-11 Les dons de l’Esprit ne sont jamais des talents naturels, comme un don pour la musique ou une autre forme d’art.

Les dons auxquels 1 Corinthiens 12 fait référence sont des manifestations surnaturelles du Saint-Esprit.
Les dons diffèrent d’une personne à l’autre. Paul compare l’Eglise à un corps qui a beaucoup de membres ; chaque membre est unique et joue un rôle vital dans le fonctionnement de ce corps.
Bien qu’il puisse y avoir une différence notoire dans la manière de fonctionner des différentes parties du corps, chacune est essentielle et aucune d’elles ne devrait être perçue comme plus importante qu’une autre.
Voilà ce que sont les dons de l’Esprit. Un croyant reçoit un don, un autre un don différent. Aucun don ne devrait être considéré comme étant supérieur ou inférieur à l’autre
(1 Corinthiens 12 : 14-31). L’emphase ne devrait pas être mise sur le don pour éviter au don de devenir une idole. Celui qui reçoit le don spirituel ne devrait pas se glorifier de son don car le don peut très rapidement devenir une pierre d’achoppement.
Regardons de plus près les dons mentionnés dans
1 Corinthiens 12 : 8-10 A l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit ; à un autre, le don d’opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre,
le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l’interprétation des langues. La parole de sagesse.
Une parole (message) de sagesse est une sagesse surnaturelle, non apprise ou acquise. Cette parole a sa source dans la sagesse même de Dieu et est une capacité de saisir des choses qui dépassent l’entendement humain, une capacité de savoir que faire dans des situations spécifiques – à la gloire de Dieu.

Jacques 1 : 5 nous dit que la sagesse est disponible pour tous ceux qui la demandent à Dieu. L’aspect pratique d’une parole de sagesse devient visible dans son timing et son application. Il ne s’agit pas nécessairement d’une proclamation lors d’un culte à l’église.
Une parole de sagesse peut arriver lors d’une discussion où le Saint-Esprit amène une personne à révéler une vérité divine ou une compréhension.
Parfois, c’est aussi une révélation reçue lors d’une étude biblique, d’un temps de prière ou de méditation lorsque le Saint-Esprit révèle des Ecritures qui s’appliquent dans des circonstances spécifiques. Elle apporte un aspect pratique et vient parfois de façon simple, sans paraître miraculeuse ou religieuse.

Source :
http://www.enseignemoi.com/articles/enseignement/le-saint-esprit-1.html