Archives pour la catégorie Etre chrétien

QUE DEVEZ-VOUS SAVOIR D’AUTRE ? par Joyce Meyer

Il y a une chose importante que vous devez savoir. Il y a encore une autre bénédiction disponible. La Bible l’appelle le Baptême du Saint-Esprit.

La Bible nous indique que Jean le Baptiste a dit :

«Moi, je vous baptise d’eau pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi vous baptisera avec le Saint- Esprit et le feu. Il est plus puissant que moi : je ne suis pas même digne d’enlever ses chaussures. » Mat 3:11

Dans Actes 1 :8, Jésus nous parle de la puissance que nous recevons lors du Baptême du Saint-Esprit…  « Vous recevrez une puissance, le Saint- Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, en Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Lorsque vous recevez Jésus, vous recevez l’Esprit- Saint dans votre propre esprit. Mais le Baptême de l’Esprit-Saint vous remplit de façon plus complète encore.

Le mot dunamis, en grec, a été traduit « puissance » dans le livre des Actes ; La « puissance miraculeuse » qui peut nous aider à vivre une vie chrétienne et à servir Dieu.

Avez-vous besoin de puissance, de capacités, de forces et de miracles dans votre vie ?

Si vous répondez affirmativement, il vous faudra certainement être baptisé par le Saint-Esprit.

Si vous avez été impliqué dans un culte quelconque (astrologie, sorcellerie, spiritisme, magie noire ou blanche…) je vous demande maintenant de vous repentir et de vous retirer de cette activité avant de poursuivre votre marche vers le Baptême de l’Esprit-Saint.

”Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.

Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel”  Deut 18 :9-12.

Demandez à Dieu de vous pardonner et de vous purifier. Déclarez à voix haute que vous ne voulez plus continuer dans ces voies.

Références bibliques concernant le baptême du Saint-Esprit.

Actes 1 :8 « Vous recevrez une puissance, le Saint- Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, en Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Actes 2 :1-4 « Quand le jour de la Pentecôte arriva, les croyants étaient réunis tous ensemble au même endroit. Tout à coup, un bruit vint du ciel, comme si un vent violent se mettait à souffler, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Ils virent alors apparaître des langues pareilles à des flammes de feu ; elles se séparèrent et elles se posèrent une à une sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis du Saint- Esprit et se mirent à parler en d’autres langues, selon ce que l’Esprit leur donnait à s’exprimer. »

Actes 8 :17 « Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit. »

Actes 10 :44 -46 « Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et louer la grandeur de Dieu »

Actes 19 :6 « Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. »

  • Les langues

Vous avez probablement noté que les personnes qui étaient baptisées dans l’Esprit–Saint, commençaient à parler dans des « langues » ou en « d’autres langues ».

Cela peut être une langue connue par les hommes, ou bien une langue des anges inconnue à l’humain. ( 1 Cor 13 :1)

Brièvement, c’est une langue spirituelle, que l’Esprit- Saint connaît et choisit de parler au travers de vous ; Vous-même ne la connaissez pas.

L’Esprit- Saint parle directement à Dieu au travers de vous.

C’est un phénomène spirituel que nous ne pouvons pas expliquer intellectuellement.

Dans 1 Corinthiens 14 :4, Paul écrit que celui qui parle en langues s’édifie lui-même. La prière en langues vous assure de prier une prière parfaite quand vous êtes dans une situation dans laquelle vous ne savez pas comment prier.

Romains 8 :26 nous indique :  «De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables. »

La prière en langues renforce votre esprit.  Jude 1 :20 dit : « Pour vous, bien-aimés, continuez à fonder votre vie sur votre très sainte foi, priant avec la puissance du Saint-Esprit. »

Vous pouvez recevoir l’Esprit- Saint au travers du ministère d’une personne croyant en la doctrine du Baptême du Saint-Esprit, en recevant l’imposition des mains et au travers de la prière.

Vous pouvez, vous-même, demander à Dieu à être baptisé du Saint-Esprit.

Moi-même, j’ai reçu ce baptême, dans ma voiture, en février 1976. Ce fut une action souveraine de Dieu dans ma vie.

Je suis « née de nouveau », plusieurs années avant de recevoir le Baptême du Saint-Esprit ; j’étais par conséquent déjà sauvée et serais allée au ciel. Pourtant, je ne jouissais pas d’une vie chrétienne victorieuse.

Un jour, j’ai pleuré de désespoir, et cette même soirée, Jésus m’a baptisée du Saint-Esprit.

Je n’ai tout d’abord pas compris ce qu’il se passait, mais je savais que quelque chose de merveilleux m’arrivait, et que cela venait de Dieu.

Depuis, le Saint- Esprit me guide et me soutient jour après jour dans mon ministère.

  • Comment recevoir le parler en langues ?

Demandez à Dieu de vous remplir et de vous baptiser dans l’Esprit- Saint. Priez simplement, ainsi : « Au nom de Jésus, je te demande de me baptiser dans l’Esprit- Saint et de m’accorder de parler en langues. »

Soyez détendu et à l’aise en présence de Dieu. Il vous aime et veut vous offrir le meilleur.

Ne soyez pas conduit par vos sentiments ; soyez conduit par les promesses de Dieu. Ouvrez simplement votre bouche, prononcez ce que vous entendez monter à l’intérieur de vous et laissez-vous conduire par le Saint-Esprit. Le parler en langue n’a aucun rapport avec l’intelligence ou la raison. Rappelez-vous, votre esprit ne comprend pas la langue que vous prononcez.

Vous entendrez ou sentirez sur vos lèvres, des syllabes, des expressions qui vous sont peu communes ou même étrangères. Ayez foi et prononcez-les.

Vous pouvez dès maintenant vous servir de ce langage pendant que vous priez, afin d’être édifié. Ne parlez pas en langues, en présence de personnes qui ne le comprennent pas.

En effet, le parler en langues, s’il est pratiqué en présence d’auditeurs qui ne le comprennent pas doit être interprété ou expliqué.  1Cor 14 :23-28.

  • Avez-vous pris La Bonne Décision ?

«Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir… Ma famille et moi, nous servirons le Seigneur. » Josué 24 :15

Si vous avez reçu Jésus ou le Baptême du Saint-Esprit après avoir lu ce livre, appelez-nous ou écrivez-nous. Faites-nous le savoir, cela nous encouragera ! Nous voudrions prier pour vous et nous réjouir avec vous. Soyez heureux, Jésus vous aime !

Puisque vous venez de commencer votre nouvelle vie avec Dieu, il est important que vous suiviez régulièrement un enseignement spirituel.

La Parole de Dieu est la nourriture spirituelle dont vous avez besoin pour votre croissance.

Ayez foi dans les paroles de Jésus :

« Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. » Jean 8 :31

Je vous recommande de vous emparer de la Parole de Dieu, de la planter profondément dans votre cœur, et vous serez transformé en l’image de Jésus- Christ. 2 Corinthiens 3 :18

Jouissez de votre nouvelle vie dans l’Esprit !

Publicités

“Naître de Nouveau” la décision la plus importante. Par JOYCE meyer

Permettez-moi de vous parler de la décision la plus importante. Elle est beaucoup plus importante que de choisir une profession, un partenaire, une filière éducative, une maison… C’est une décision qui concerne l’éternité.

Beaucoup de gens ne se préoccupent que de leurs besoins quotidiens, de leur retraite peut-être… Mais ce dont j’ai l’intention de vous parler, dépasse nos préoccupations quotidiennes. Il est question d’une vie après la mort. Y avez-vous jamais réfléchi ?

Savez-vous que vous êtes non seulement chair, os, sang, muscles mais que vous êtes une « créature spirituelle » ?

Vous avez une âme qui vit dans ce corps matériel. Un jour, lorsque vous quitterez cette vie, votre corps sera enterré et il se transformera en poussière. Mais qu’arrivera t-il à votre personne? J’entends par personne votre pensée, votre volonté, vos sentiments…La partie spirituelle de votre personne est éternelle.

Que deviendra votre esprit après votre mort physique? Répondre à cette question dépend de votre décision. Cela dépend en d’autres termes, de ce que vous allez décider lors de la lecture de ce livre.

Dans notre monde matériel, il existe deux puissances: Le Bien et le Mal.

Ces puissances sont présentes dans votre pensée et dans votre conscience, même si personne ne vous en a jamais informé ! De même pour le monde spirituel, il y existe deux pôles: celui de Dieu et celui de Satan.

Celui des anges purs (des créatures créées par Dieu pour accomplir les tâches qu’Il leur confie) et celui des anges impurs ou « mauvais esprits » (ceux qui ont choisi de suivre Satan).

Il est à noter qu’autrefois, ces derniers étaient eux aussi purs. Mais, qu’est-il arrivé? Ils ont tout simplement décidé de désobéir et de se rebeller contre Dieu.

Lucifer (Satan) a alors commencé à se servir d’eux pour accomplir ses propres tâches.

Lucifer était le chef des anges. Il a cependant conçu un plan de rébellion contre Dieu. La conséquence est qu’il a été renvoyé du ciel, lui et tous ceux qui l’avaient suivi. Dieu leur a préparé un lieu affreux nommé l’Enfer (La séparation éternelle de Dieu).

Depuis, Lucifer tente d’entraîner l’humanité vers cet endroit où il passera lui-même l’éternité.

Notre terre et son atmosphère se situent entre le ciel et l’enfer. Les deux types d’anges nous y rendent régulièrement visite. Il est écrit dans la Bible:

“Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rode comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.” 1 Pierre 5:8

Le Saint- Esprit (l’Esprit Divin) existe également. C’est une vérité biblique.

Sur notre terre, il a la mission de servir les fidèles et de veiller sur leur repos. Il est chargé de guider les personnes vers le Salut.

Avez-vous déjà pris une décision concernant votre Salut? Il s’agit d’une décision personnelle !

Personne ne peut décider à votre place. Dieu nous a créés libres. Il ne va jamais nous forcer à prendre telle ou telle décision. Il n’a d’ailleurs même pas forcé les anges qui lui avaient désobéi à revenir vers Lui.

Ces anges ont fait un choix et ils vivent en conséquence de ce choix. De même, que nos choix soient mauvais ou qu’ils soient bons, nous en vivons les conséquences.

  • ÊTES-VOUS NÉ DE NOUVEAU ?

Est-ce que vous êtes né de nouveau? Qu’entend Jésus par “Naître de Nouveau”? Lisons ce qui est écrit dans la Bible:

”Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?” Jean 3:3-4.

Il se peut, après avoir lu ce verset, que vous vous posiez la même question: ”comment une personne qui est déjà née, pourrait-elle naître de nouveau?”

Dans ces versets, Jésus parle, non pas de la naissance qui concerne notre corps matériel (notre chair) mais il désigne notre naissance spirituelle.

Puisqu’il y a deux mondes, deux pôles…Il va de soi qu’il y ait deux naissances!

La Bible nous apprend que notre âme et notre esprit sont dans les ténèbres en raison du péché.

Vous pouvez vous observer dans une glace: Vous vous voyez bouger, respirer. Vous existez. Mais, votre intérieur (votre esprit que vous ne pouvez pas voir) existe-t-il ? Vivez-vous en paix avec vous-même? Avec Dieu? Avec les autres? Vous acceptez-vous tel que vous êtes? Vivez-vous la joie et l’espoir? Avez-vous peur de la mort? Nous avons tous besoin de nous questionner ainsi.

Lorsque Jésus a parlé avec Nicodème, il lui a dit que notre intérieur devait recevoir l’esprit de Dieu. “Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit.” Jean 3:6

Lorsque les mères accouchent, elles donnent vie aux corps de leurs bébés. De même, notre esprit naît du Saint- Esprit lorsque nous acceptons que Dieu entre dans notre vie. C’est ce que l’on appelle : “Naître de Nouveau”.

Pour exister dans ce monde, on naît physiquement une seule fois. Pareillement, pour le monde spirituel.  Si vous avez décidé aujourd’hui de faire cette expérience de “Naître de Nouveau”, que devez-vous faire?

Premièrement, vous devez reconnaître et avouer que vous êtes spirituellement mort, en raison du péché. “Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” Rom 3:23.

Personne dans ce monde n’échappe au péché.  Soyez honnête en lisant ces versets:

“Si nous disons que nous n’avons pas de péché (Nous refusons d’avouer que nous commettons des péchés), nous nous séduisons nous-mêmes et la vérité (ce que la Bible enseigne) n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés (de notre plein gré), Il est fidèle (à sa promesse) et juste pour nous les pardonner (effacer notre rébellion et nos offenses), et pour nous purifier (continuellement) de toute iniquité. » 1 Jean 1:8 et 9

Les amis, c’est ça la Bonne Nouvelle !

Le premier pas vers la “Nouvelle Naissance” est donc d’avouer et reconnaître que nous sommes des pécheurs. Il n’est pas toujours facile de reconnaître cela. Satan souhaite que vous soyez et restiez dupe, tandis que Dieu exige que vous affrontiez la vérité.

Deuxièmement, il faut « confesser ». La confession signifie avouer librement. Il vous faut être honnête et franc à la fois. Il vous faut manifester votre désir d’être honnête et vous débarrasser de vos péchés. Cette démarche purifie votre être intérieur. Ce sont les péchés qui font que notre être intérieur vit dans un état d’obscurité.

Confessez, avouez, parlez avec votre Père Céleste: Cela fait partie du plan de Dieu pour votre salut. La miséricorde prendra la place du péché. Il vous purifiera comme si vous preniez un bon bain.

Je suis née de nouveau lorsque j’avais neuf ans. Je me rappelle très bien de ce moment. J’ai eu l’impression que quelqu’un me frottait le corps. J’ai ressenti un rafraîchissement dans mon intérieur. Une envie de vivre. On peut laver son corps pour devenir propre, mais seul Jésus peut purifier notre être intérieur.

 

 

Se tenir à la brèche (l’intercession 3)

Ézéchiel 22 :30-31 Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas ; mais je n’en trouve point.

Je répandrai sur eux ma fureur, je les consumerai par le feu de ma colère, je ferai retomber leurs œuvres sur leur tête, dit le Seigneur, l’Eternel.

On définit le mot brèche comme une faille dans une construction ou un dommage qui y entame, dans la bible ce mot est utilisé dans diffèrent sens notamment :

  • Faille dans une construction, la brèche était la partie la plus vulnérable des forteresses anciennes.

Esaïe 58 :12 Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, Tu relèveras des fondements antiques ; On t’appellera réparateur des brèches, Celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable.

Néhémie 6 :1 Je n’avais pas encore posé les battants des portes, lorsque Sanballat, Tobija, Guéschem, l’Arabe, et nos autres ennemis apprirent que j’avais rebâti la muraille et qu’il n’y restait plus de brèche.

  • Ouverture; dans les temps anciens les ennemis attaquent toujours par le faille qui se trouvait dans la muraille et ils y faisaient des ouvertures pour bien attaques la ville.

1 Rois 11 :27 Voici à quelle occasion il leva la main contre le roi. Salomon bâtissait Millo, et fermait la brèche de la cité de David, son père.

2 Rois 25 :4 Alors la brèche fut faite à la ville ; et tous les gens de guerre s’enfuirent de nuit par le chemin de la porte entre les deux murs près du jardin du roi, pendant que les Chaldéens environnaient la ville. Les fuyards prirent le chemin de la plaine.

  • Un vide, un trou

Juges 21 :15 Le peuple éprouvait du repentir au sujet de Benjamin, car l’Eternel avait fait une brèche dans les tribus d’Israël.

BFC : Les Israélites s’apitoyèrent sur les gens de Benjamin, parce que le Seigneur avait créé un vide parmi les tribus d’Israël.

Quand Dieu dit qu’il cherche une personne qui tienne à la brèche, il veut simplement dire qu’il cherche une personne qui se tiendra là où il y a la faille des autres et l’empêche d’agir, il cherche un intercesseur comme moise qui pourra l’empêche de faire un trou dans la vie d’une personne. Car se tenir à la brèche se ;

  1. Ses tenir entre les failles d’une personne et le jugement de Dieu pour l’empêche de frapper.

Psaumes 106 :23 Et il parla de les exterminer ; Mais Moïse, son élu, se tint à la brèche devant lui, Pour détourner sa fureur et l’empêcher de les détruire.

Exode 32 :10-11 Maintenant laisse-moi ; ma colère va s’enflammer contre eux, et je les consumerai ; mais je ferai de toi une grande nation.

Moïse implora l’Eternel, son Dieu, et dit : Pourquoi, ô Eternel ! ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte par une grande puissance et par une main forte ?

2. Ses tenir entre les failles d’une personne (…) et ses ennemis en implorant l’action de Dieu.

Luc 22 :31-32 Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.

3. Ses tenir devant Dieu pour imploré la faveur pour les autres.

4 vérités important que doit savoir l’intercesseur qui se tient à la brèche.

  • Un intercesseur protège la brèche mais ne le répare pas, on peut bien prier pour une personne mais en ceux qui concerne le changement d’une chose, d’un comportement dans la vie de la personne pour laquelle on prie, cela ne pas de l’essor de l’intercesseur.

 

  • Un intercesseur est une sentinelle à la brèche, qui parfois le devoir d’avertir

Ézéchiel 33 :6 Si la sentinelle voit venir l’épée, et ne sonne pas de la trompette ; si le peuple n’est pas averti, et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle.

  • Se tenir à la brèche pour les autres se faire la volonté de Dieu.

Luc 22 :31-32 Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.

  • Christ savait se tenir à la brèche pour les autres

Jean 17 :20-21 Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Comme nous l’avons dit avant l’intercession est une décision de ne pas être égoïste dans ses moment d’intimité avec Dieu, une décision de changé les larmes des autres par des cris des joies en travers de sa relation avec Dieu. Quand tu commences a priés pour les autres cela veut dire deux choses ; tu deviens prêts a manifesté les œuvres de l’amour de Dieu, mais aussi tu commences à devenir mature spirituellement.

Sais-tu que tu peux changer ceux qui se passe à côté de toi, dans ton environnement dans ton pays par ta prière d’intercession car tu as un grand Dieu, celui dont rien ne lui est impossible.

Sais-tu que les visions que tu as parfois sont les appels à ses tenir à la brèche pour changer la vie et les circonstances de la vie des autres. Être comme Christ se parfois passe du temps devant ton Dieu pour qu’il change la vie des autres parfois sans qu’eux ne le sache.

Il y a une puissance qui est en toi et que tu peux libère dans la vie des autres par ton intercession.

Comment savoir si on Est Sauvé

VOUS N’ÊTES PEUT-ÊTRE pas sûr(e) d’être né(e) de nouveau. Ou bien, peut-être que vous avez accepté une religion ou êtes membre d’une église sans avoir fait l’expérience de la nouvelle naissance. Si c’est le cas, la Bible dit que vous pouvez savoir [en toute certitude] que vous êtes passé[e] de la mort à la vie. 1Jean3 :14
Ce chapitre vous aidera à vivre l’expérience de ce miracle. Il peut se produire en vous alors que vous lisez ces lignes dans le recueillement et avec foi.
Si vous êtes déjà chrétien(ne), ce chapitre vous guidera pour montrer aux autres comment expérimenter le miracle de la nouvelle naissance.

La Bible dit : C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. 1Tim.1 :15
Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui. Jean3 :17

L’apôtre Pierre affirme, Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Act.2 :21

Que signifie être sauvé ?

PREMIÈREMENT

Être sauvé veut dire :
Naître de nouveau, devenir enfant de Dieu

Jésus a dit : Vous devez naître de nouveau. Jean3 :7 Christ, en fait, entre dans votre vie. Il vous remet à neuf, car Il commence à vivre en vous.
Il ne s’agit pas ici d’accepter une religion, mais d’accepter Christ – une personne, pas une philosophie ; la réalité, pas une théorie.
Lorsque je me suis marié et que j’ai accepté Daisy comme mon épouse, je n’ai pas contracté la religion du mariage. J’ai reçu une personne, Daisy, comme épouse, et ma vie a été transformée.

Lorsque j’ai été sauvé en recevant Christ, je n’ai pas simplement accepté la religion chrétienne. J’ai reçu une Personne, le Seigneur Jésus, comme Sauveur, et ma vie a également été transformée.

Ma conversion était aussi décisive que mon mariage. Les deux fois, j’ai reçu une autre personne dans ma vie.
La Bible dit : À tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu. Jean1 :12
Quelle merveille que tout être humain puisse recevoir la nouvelle naissance et naître dans la famille royale de Dieu !
Vous êtes né(e) une première fois – d’une naissance naturelle, fils ou fille de parents humains descendants d’Adam et Eve, dont le péché s’est transmis à toute la race humaine, donc étranger ou étrangère à Dieu. Maintenant, Christ vous dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. Jean3 :7
Il vous invite à devenir l’ami(e) de Dieu – à vous convertir, être sauvé(e), changé(e), recréé(e), à marcher en nouveauté de Vie.

DEUXIÈMEMENT
Être sauvé veut dire :
Avoir le Pardon de vos péchés

Le Psalmiste David a écrit : C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités. Ps.103 :3
L’ange a dit : Tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Matt.1 :21
Dieu a dit : C’est moi qui efface tes transgressions. És.43 :25 Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Hébr.10 :17 Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant Il éloigne de nous nos transgressions. Ps.103 :12

TROISIÈMEMENT
Être Sauvé veut dire :
Recevoir une Nouvelle Vie Spirituelle

Paul affirme : Si quelqu’un est en Christ, il [ou elle] est une nouvelle création. Les choses ancienne sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles. 2Cor.5 :17
C’est exactement ce qui arrive lorsque Jésus-Christ vous sauve et vient vivre en vous. Un miracle de création se produit. Les désirs du passé, les habitudes, les maladies sont révolues. Toutes choses deviennent nouvelles. Vous recevez une nouvelle vie, une nouvelle nature, une nouvelle santé, de nouveaux désirs, de nouvelles ambitions. Vous recevez la Vie de Christ.
Il a dit : Je suis venu afin que vous ayez la vie, et que vous l’ayez en abondance. Jean10 :10D

QUATRIÈMEMENT
Être Sauvé veut dire :
Recevoir la Paix

Vous avez été créé(e) à la ressemblance de Dieu afin d’entretenir des rapports d’amitié avec Lui. Mais le péché vous a séparé(e) de Dieu. Maintenant, au lieu d’être en communion avec le Père, vous craignez Dieu. La pensée de Le rencontrer face à face vous effraie. Le péché vous entrave et crée en vous un sens de culpabilité et d’insécurité devant Lui.
Seul Christ peut enlever le péché qui vous accable. Il effacera toute souillure et vous ramènera à Dieu sans aucune condamnation, comme en l’absence de tout péché. Alors vous pourrez dire avec l’apôtre Jean dans le Nouveau Testament : Notre communion est avec le Père et avec Son Fils Jésus-Christ. 1Jean1 :3 Désormais, Dieu sera pour vous un ami plus attaché qu’un frère [ou qu’une soeur]. Prov.18 :24

Comment Savoir Qu’on Est Sauvé

PERSONNE N’EST FAIT pour une vie de péché et de maladie. Les êtres humains ont été créés pour marcher avec Dieu mais le péché a mis une séparation entre l’humanité et Lui.
Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu et ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. És.59 :2
Mais, Son sang a été versé pour beaucoup, pour le pardon des péchés. Matt.26 :28

Jean a dit : Si nous [lui] confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1Jean1 :9 Puis il a ajouté : Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie. 1Jean3 :14

Il y a plusieurs choses dans ce monde que nous ne saurons peut-être jamais, mais nous pouvons savoir que nous avons en nous la Vie de Christ. Nous pouvons savoir que nous avons été sauvés – que nous sommes nés de nouveau.
Dire :
« Je ne suis pas sûr(e) d’être sauvé(e), » c’est comme si un époux ou une épouse disait : « Je ne suis pas sûr d’être marié(e). »
Dire :
« Je pense que je suis sauvé(e) ; j’essaie de l’être, mais je n’en suis pas sûr(e) », c’est comme de dire : « Je pense être marié(e) ; j’essaie de l’être, mais je n’en suis pas sûr(e). »

Jésus a dit : Quiconque croira [l’Évangile] et sera baptisé sera sauvé. Marc16 :16
Paul a dit : Si vous confessez de votre bouche le Seigneur Jésus et si vous croyez dans votre coeur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, vous serez sauvé. Rom 10:9

Ces versets promettent : Vous serez sauvé(e). Faites ce qu’ils vous disent et vous saurez que vous avez reçu Christ – que vous êtes passé(e) de la mort à la vie, que vous êtes sauvé(e).

Il ne s’agit pas d’accepter une religion, mais de recevoir Christ.
Un vrai Chrétien, une vraie Chrétienne est une personne qui :

1. Est venue à Dieu, avec le désir d’être exonérée du péché, et de recevoir Sa vie nouvelle ;

2. A accepté par la foi le Seigneur Jésus-Christ comme son Sauveur personnel en L’accueillant comme Seigneur et Maître.

3. A déclaré en public que Christ est devenu le Seigneur de sa vie.

4. S’efforce de Lui plaire chaque jour.

Sept Étapes Vers le Salut

SI VOUS N’ÊTES PAS sûr(e) d’avoir personnellement accepté Jésus-Christ dans votre coeur comme votre Seigneur et Maître, suivez ces sept étapes dans le recueillement, et vous recevrez une nouvelle expérience spirituelle miraculeuse car Il viendra vivre en vous et au travers de vous.

I. PREMIÈREMENT : Réalisez que vous avez péché.

Paul a dit : tous ont éché et sont privés de la gloire de Dieu. Rom.3 :23
Jean ajoute : Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes. 1Jean1 :8

II. DEUXIÈMEMENT : Repentez-vous sincèrement de vos péchés.

Jésus a donné comme exemple : Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, disant : O Dieu, sois apaisé envers moi qui suis un pécheur. Luc18 :13
Pau a écrit : La tristesse selon Dieu produit une repentance à salut. 2Cor.7 :10

III. TROISIÈMEMENT : Confessez vos péchés à Dieu.

La Bible dit : Celui [ou celle] qui cache ses transgressions ne prospère pas. Mais celui [ou celle] qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. Prov.28 :13
jean a dit : Si vous confessez vos péchés, il est fidèle et juste pour vous les pardonner, et pour vous purifier de toute iniquité. 1Jean1:9

QUATRIÈMEMENT : Abandonnez vos péchés.

Ésaïe, le prophète, a écrit : Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui [ou d’elle], A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Es.55 :7
Salomon a dit : Quiconque avoue et délaisse ses péchés obtient miséricorde. Prov.28 :13

V. CINQUIÈMEMENT : Demandez pardon pour vos péchés.

David, le Psalmiste a écrit que Dieu est Celui qui pardonne toutes tes iniquités. Ps.103 :3
Dans Ésaïe, il est écrit : Venez et plaidons dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blanc comme la neige ; s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. Es.1 :18

VI. SIXIÈMEMENT : Consacrez toute votre vie à Christ.

Jésus a dit : Quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. Matt.10 :32
La Bible dit : Vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. 1Pier.2 :9

VII. SEPTIÈMEMENT : Croyez que Dieu vous sauve par Sa grâce.

Paul a dit : C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les oeuvres afin que personne ne se glorifie. Éph.2 :8-9

Acceptez Christ Maintenant

COMME LE DIT l’apôtre Paul : Voici maintenant le temps favorable. Voici maintenant le jour du salut. 2Cor.6 :2 Pas un autre jour mais aujourd’hui même !
Ésaïe, un prophète de l’Ancien Testament, a dit : Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. És.55 :6-7

Prière

LE SEIGNEUR EST près de vous en cet instant, si vous n’avez pas encore accepté Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel, trouvez un endroit tranquille où vous pourrez prier Dieu sans qu’on vous dérange. Agenouillez-vous et faites cette prière au Seigneur Jésus, sincèrement et de tout votre coeur.

CHER SEIGNEUR, je reçois le don de la vie éternelle aujourd’hui. Je reconnais que j’ai péché contre Toi et que mes péchés m’ont séparé de Toi et de Tes bénédictions. Je les regrette et je me repens sincèrement. Je Te demande Ton pardon.
Je crois que Jésus-Christ est mort pour moi, à ma place, et qu’Il est ressuscité pour vivre dans ma vie comme mon Sauveur.
Maintenant, je T’accueille. Tu me sauves du péché, de l’enfer et de tout le pouvoir du mal. J’accepte Christ comme mon Seigneur.
Jésus, Tu as dit que si je venais à Toi, Tu ne me rejetterais pas. Je viens à Toi, cherchant Ton salut et ne me confiant qu’en ton sang. Je sais que tu ne me rejettes pas.
Tu as dit que si je confessais de ma bouche le Seigneur Jésus et si je croyais dans mon coeur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, je serai sauvé[e]. Rom.10 :9
Je crois de tout mon coeur que Tu es mon Seigneur, ressuscité d’entre les morts. Je confesse maintenant que Tu es mon Maître, mon Sauveur et mon Seigneur.
Parce que Tu es mort pour moi, en subissant le châtiment que j’aurais dû subir, je sais que mes péchés ne pourront plus jamais me condamner. Tu as tout payé pour ma rédemption.
Tu as dit : À tous ceux qui ont reçu [Jésus-Christ], il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Jean1 :12
Je crois que Tu me donnes le pouvoir de devenir Ton enfant. Ton sang lave tous mes péchés et mes iniquités.

Tu as été blessé pour mes transgressions, brisé pour mes iniquités, le châtiment que j’aurais dû subir est tombé sur Toi. És.53.5
Dès ce jour, Ta parole me nourrira chaque jour. Elle m’inspirera en tout ce que je pense, dis ou fais. Maintenant, je suis Ton disciple. Jésus, je Te représenterai de mon mieux. Je sais que je suis sauvé(e). Amen !

MA DÉCISION
AUJOURD’HUI, j’ai lu ce chapitre, des Chrétiens Bibliques. J’ai appris ce que signifie être sauvé. Dans le recueillement, j’ai suivi les étapes et fait la prière indiquée.
J’ai reçu Jésus-Christ dans ma vie. Je suis une nouvelle création. Je m’engage à faire de mon mieux pour plaire à Dieu en tout ce que je pense, dis ou fais. Avec Sa grâce et son aide, je partagerai Jésus-Christ avec d’autres.
Je me confie à Lui pour qu’il me regarde par Sa grâce. Je prends cette décision aujourd’hui, au nom de Jésus.

d’après le livre :le gagneurs d’âmes TL OSBORN

téléchargé le livre ici

lire aussi : 4 astuces pour devenir un bon chrétien

.

QUELQUES IDÉES pour témoigner efficacement de Christ avec TL osborn

VOICI QUELQUES IDÉES pour aider les croyants à témoigner efficacement de Christ. Les simples fidèles sont trop souvent d’avis que gagner des âmes est un art complexe. Il n’en est rien. C’est simplement une personne qui parle à une autre de Jésus-Christ et de ce qu’Il signifie dans sa vie – ici et maintenant.

Le monde inconverti ne s’intéresse guère à ce qu’un prédicateur dans une salle de culte pourra dire sur des questions spirituelles. Mais chaque être humain veut savoir quelque chose au sujet de Dieu, de Jésus, de la Bible, de la foi, des miracles ou de la prière, s’ils en entendent parler par quelqu’un qui leur inspire confiance.

J’ai remarqué que presque chaque Chrétien sérieux est content de parler aux autres de son Seigneur, dans le cadre d’une conversation ordinaire. Des millions d’inconvertis sont curieux de connaître les expériences des Chrétiens en rapport avec Christ. Ils prêteront volontiers l’oreille à ce genre de témoignage.TL_Osborn

Entrées en Matière

VOICI QUELQUES IDÉES pour entamer un dialogue sur Christ avec des inconvertis. Parfois, les croyants ont une certaine conception du témoignage, qui leur fait penser qu’ils devraient être en mesure de répondre à 249 n’importe quelle question, sur n’importe quel sujet, en disant :
Ainsi parle le Seigneur. Et cela peut intimider le gagneur d’âmes, et rebuter les inconvertis.
Combien de fois avez-vous désiré témoigner à quelqu’un, mais vous n’avez pas réussi à amener la conversation sur le sujet ?
Plutôt que de paraître maladroit, vous avez laissé passer l’occasion.
Voici quelques simples « entrées en matière » qui pourraient vous paraître utiles.

1. « Avez-vous jamais pensé aux choses spirituelles ? »

Présentez la question naturellement et posément.

Son but est de pousser à la réflexion quant aux valeurs spirituelles, sans paraître trop brusque ou trop direct.
Vous pourrez remanier la question avec vos propres mots. Par exemple, vous pouvez dire :

– « Nous sommes venus vous voir parce que nous aimerions mieux vous connaître. Marie et moi, nous nous sommes fait beaucoup d’amis ainsi. Nous sommes chrétiens depuis plusieurs années et nous sommes très heureux. Je ne connais pas votre attitude vis-à-vis de Dieu, mais Il a réellement fait une différence dans notre vie. À propos, avez-vous jamais pensé aux choses spirituelles ? »

Ou bien, vous pouvez mentionner un passe-temps favori et dire :
– « Je suis contente de savoir ce qui vous intéresse. Je crois que maintenant on se connaît mieux. Jean et moi, nous sommes chrétiens et nous sommes très heureux dans la vie. Et vous deux, avez-vous beaucoup pensé aux choses spirituelles ?

RÉPONSE POSSIBLE :
– « Oui, enfin ; mais peut-être pas comme on aurait dû. »

Attendez-vous à une réponse vague. Il faudra peut-être dix minutes à certaines personnes pour répondre : d’autres diront simplement oui ou non. Évitez d’interrompre leur réponse. Laissez-les parler. Écoutez.
Apprenez leur façon de penser. Vos questions sont là pour les aider à s’ouvrir. Vous aurez le loisir de parler après cette ouverture. En étant bon écouteur, vous gagnerez le droit d’être entendu quand vous leur parlerez.

IMPORTANT :
Quelle que soit la réponse à votre première « entrée en matière », passez à la deuxième question.

2. « Quel est, d’après vous, le plus grand besoin spirituel de n’importe qui ? »

Rappelez-vous que vous êtes là pour vous renseigner, pas pour leur faire la leçon. Écoutez leur réponse. Ils peuvent vous parler d’un problème ou de leur philosophie quant à la vie. Écoutez-les parler, car cela vous permettra de partager votre témoignage de Christ sans les froisser. Il est important qu’ils sachent avoir à faire à quelqu’un qui les comprend.
Celui à qui vous vous adressez prendra de l’assurance en voyant qu’il peut discuter de ce sujet sans que vous fassiez pression sur lui. Il sera peut-être même le premier à dire qu’il a besoin du salut.
Dans ce cas, votre « entrée en matière » a déjà ouvert porte.

Vous pouvez reformuler cette deuxième question pour mieux l’incorporer à la conversation, tel que :

– « On parle tellement des besoins physiques aujourd’hui, mais les besoins spirituels sont aussi très importants. À votre avis, de quoi a-t-on le plus besoin sur le plan spirituel ? »

RÉPONSE POSSIBLE :

– « Oh, je ne sais pas. Bien agir et croire en Dieu, je suppose. »

Vous entendrez plusieurs sortes de réponses. Rappelez-vous de ne pas interrompre. Cela vous donnera une bonne idée de l’attitude de votre interlocuteur. Quelle que soit sa réponse, passez à la question suivante.

3. « Vous savez, Dieu nous dit que le plus grand besoin spirituel de l’être humain est d’être sauvé. Avez- vous déjà réfléchi à la nécessité du salut ? »

Vous n’avez pas présupposé que votre interlocuteur était, oui ou non, sauvé. Sa réponse devrait vous l’indiquer. Elle l’amènera peut-être à penser à une expérience religieuse, à la mort, etc. Cela vous montrera sa situation vis-à-vis de Dieu. Si la personne est sauvée, votre question sera quand même bien accueillie.

RÉPONSE POSSIBLE :

– « Oui, sûrement, presque tout le monde y a pensé un jour ou l’autre. » Cette troisième question les poussera presque toujours à vous raconter un incident ou un autre. S’ils parlent, écoutez. Puis passez à votre quatrième question.

4. « Selon vous, que doit-on faire pour être sauvé ? »

C’est la question la plus importante.
Leur réponse vous indiquera à quel point ils comprennent l’Évangile. Ils seront presque certainement contents d’y répondre. La plupart des non-Chrétiens vous sortiront des réponses du genre :
– « Aide-toi, et le ciel t’aidera. »

RÉPONSE POSSIBLE :

– « Faire toujours de sons mieux, Payer ses factures. Être bon avec les animaux. » Ou bien « Allez à l’église ; être pratiquant, et prier. »

Ils peuvent même rétorquer :
– « Oh, mais moi je n’ai jamais fait de mal à personne. Tout ira bien pour moi. »

Avec cette quatrième question, vous êtes en train de découvrir si votre interlocuteur est sauvé ou non. Si vous lui aviez demandé directement, « Êtes-vous sauvé ? » ou « Êtes-vous chrétien ? » il aurait pu vous dire que oui. Alors, vous n’auriez pas pu remettre son expérience en question sans risquer une discussion.

Or, si un conflit surgissait pendant la discussion, vous auriez peut-être le dernier mot, mais vous perdriez probablement l’occasion de les conduire à Christ. Alors, efforcez-vous d’éviter toute dispute. Trouvez un terrain d’entente, mais continuez de guider la conversation.

EXCEPTION :
Si la personne répond honnêtement à votre quatrième question, en disant
– « Eh bien, je ne sais pas » ou « Difficile de le savoir », alors, au lieu de lui poser la cinquième question, montrez-lui la parole de Dieu.
Mais, en général, votre question les fera parler. La plupart des gens ont une opinion bien arrêtée, et parfois inattendue sur la façon d’obtenir le salut. Ils croient d’habitude aux bonnes actions. Lorsque cette personne vous donnera son opinion, écoutez-là. Il est essentiel d’observer sa façon de penser. Ensuite, vous pourrez passer à la cinquième question.

5. « Oui vous avez raison, tout le monde doit faire ces choses. Mais ce que je veux réellement dire, d’après vous, quelle est la démarche à suivre pour être sauvé ? »

RÉPONSE POSSIBLE :

Quelle que soit leur réponse, n’y faites pas d’objection, parce qu’elle aura généralement un certain mérite, et passez ensuite à votre sixième question.

6. « Oui, et vous savez, c’est même plus simple que cela. Est-ce que je pourrais vous montrer quelques versets (sortez votre Nouveau Testament tout naturellement) qui montrent ce que la Bible dit au sujet du salut ? »

RÉPONSE POSSIBLE :

Votre interlocuteur dira probablement :

– « Bien sûr, allez-y » ou « Oui, je vous en prie. »

NOTEZ :

Quelqu’un pourra dire, « Oh, mais j’ai déjà lu la Bible. »
Répondez simplement, « Oui, je suis sûr que vous l’avez fait et je parie que vous l’avez trouvée très intéressante. Mais avez-vous remarqué ces deux versets ? » Ils les regarderont avec vous.

Témoignage et Décision

MAINTENANT, LA PORTE est ouverte pour votre simple témoignage en cinq points. Ne prêchez pas. Ne citez que peu de versets bibliques. Allez droit au but, qui est d’obtenir une décision pour Christ.

Je vous suggère ce plan en quelques versets :

1. Le besoin de l’être humain – Romains 3 :23
– Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;
2. Le châtiment du péché – Romain 6 :23a
– Car le salaire du péché, c’est la mort ;
3. Le Remède de Christ – Romains 5 :8
– Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

4. Le don de Dieu à l’humanité – Romains 6 :23b
– Mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.
5. Comment être sauvé – Romains 10 :9, 10, 11, 13

– Si tu confesse de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

– Car c’est en croyant de coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture :

– Quiconque, croit en Lui, ne sera point confus.

– Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Vous pouvez marquer ces versets dans la marge de votre Nouveau Testament comme une chaine de références à suivre. Notez que tous ces versets ce trouvent dans le même livre de la Bible, ce qui vous permet de vous y reporter plus facilement.
Rappelez-vous d’être bref et de ne plus poser de questions. Citez clairement les faits, et croyez que votre converti potentiel est d’accord avec ce que vous dites.
Soyez positif et donnez l’impression que vous croyez qu’il (ou elle) est tout à fait content(e) des faits dont vous lui faites part.
Terminez rapidement en disant :
– « Dany (ou Estelle – appelez-les par leur prénom), ce sont là des vérités merveilleuses. Vous voyez avec quelle facilité Dieu permet à n’importe qui d’être sauvé ? Il dit de confesser vos péchés et de Lui demander de vous pardonner. C’est tout. Quand vous le faites, Il vient dans votre vie et Il vous sauve ! »

PUIS DITES sincèrement :

– « Si cela ne vous dérange pas, j’aimerai faire une courte prière avec vous. »
N’attendez pas leur permission. Courbez la tête, fermez les yeux et continuez de parler.

– « Pendant que je prie, je vous invite à vous recueillir avec moi. Le Seigneur est ici même avec nous maintenant. Car là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux. Mat.18 :20FC. Il vous aime et désire vous prodiguer Ses bienfaits, à vous et aux vôtres, plus que jamais. »

MAINTENANT PRIEZ :

Seigneur Jésus, merci de nous permettre d’obtenir le salut. Aide Dany (ou Estelle) à comprendre que Tu es ici en cet instant même. Aide-les à faire appel au nom du Seigneur Jésus. Sauve Dany (ou Estelle) maintenant, Seigneur. Que la vraie joie du pardon et de la paix l’envahisse en cet instant.
Si votre ami(e) a une famille, priez Dieu de lui montrer que ses enfants ont besoin d’un foyer chrétien. Mais soyez bref. Que votre prière soit courte et à propos.

IMPORTANT : Ne clôturez pas cette prière, remettez-vous simplement à parler à votre ami, en gardant la tête inclinée dans le recueillement.
Dites : Dany (ou Estelle) pendant que nos fronts sont courbés et nos yeux fermés, voulez-vous demander simplement au Seigneur Jésus de vous sauver. Faites-le maintenant.

Dites simplement :

CHER SEIGNEUR, je veux T’accueillir dans ma vie maintenant… »
Attendez que la personne le répète.

C’est le moment que vous attendiez. Vous avez fait tout ce que vous pouvez. Christ est là. C’est à Lui que votre ami(e) doit maintenant dire oui ou non. Si votre interlocuteur est attiré par l’Esprit de Christ et décidé de L’accepter, il répètera la prière.
Certains continueront de prier de leur propre chef. Si c’est le cas, joignez-vous à leur prière dans votre coeur. Ou bien, ils peuvent répéter votre première phrase. Alors attendez. Puis continuez de les guider dans la prière, une phrase après l’autre, et faites-le avec l’assurance que c’est le moment où l’Esprit de Dieu est à l’oeuvre.

CONTINUEZ LA PRIÈRE

Je fais appel à Ton nom.
Pardonne tous mes péchés.
Je crois que Tu es mort à ma place.
Je T’accepte comme mon Sauveur personnel.
Je crois que Tu es ressuscité d’entre les morts selon les Écritures.
Je te reçois dans ma vie.
Je crois que Tu me sauves en ce moment même.
Merci, Jésus, pour mon salut.
Amen !

UNE FOIS QUE votre interlocuteur aura accepté Christ, vous pourrez l’aider de plusieurs façons.
Cet homme ou cette femme vous fera confiance et sentira pouvoir compter sur vous. Ils savent que vous vous intéressez à eux. Ils ne demanderont probablement pas mieux que de vous accompagner dans votre église, car ils vous seront reconnaissants de ce que vous avez partagé avec eux.
Restez en contact étroit avec eux jusqu’à ce que vous les ayez aidés à faire la connaissance d’autres croyants.

Arrangez-vous pour les amener à l’église ou convenez d’une heure où vous les y accueillerez à l’entrée. Présentez-les à des amis chrétiens, à d’autres membres de l’église. Dès que possible présentez-les à votre pasteur. Et parlez-lui de leur conversion.
Encouragez-les à lire la Bible régulièrement.
Rendez-leur visite de temps en temps. Lisez la Bible avec eux. Accueillez-les dans des études bibliques. Cette personne est votre frère ou votre soeur en Christ. Bientôt, il ou elle ira avec vous visiter d’autres personnes et apprendra comment témoigner, et bientôt vous aurez produit un autre gageurs d’âmes.

d’après le livre : Gagneurs d’Âmes, TL OSBORN

téléchargé le livre ici

L’amour de Christ qui surpasse toute connaissance

Eph 3:19 et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

l'oeuvre de Golgotha
l’oeuvre de Golgotha

L’amour de Christ dans sa douceur, sa plénitude, sa grandeur, sa fidélité, surpasse toute compréhension humaine. Où trouvera-t-on le langage qui décrira son sens réel, son incomparable amour à l’égard des enfants des hommes ?

Il est si vaste et illimité que, comme la houle, la vague, ne fait qu’effleurer la mer, et ne descend pas dans ses profondeurs, ainsi tous les mots qui le décrivent n’en touchent que la surface, tandis que les profondeurs incommensurables demeurent inaccessibles.
Le poète pouvait bien dire: « Ô Amour, toi insondable abîme! » Car cet amour de Christ est bien sûr sans mesure et insondable; personne ne peut l’atteindre. Avant que nous puissions avoir une idée juste de l’amour de Jésus, nous devons comprendre sa gloire antérieure dans la hauteur de sa majesté, et son incarnation sur la terre dans toutes les profondeurs de son ignominie.
Mais qui peut nous raconter la majesté de Christ ? Quand il était sur son trône au plus haut des cieux il était Dieu, le vrai Dieu; par lui les cieux ont été faits et tous les esprits qui en viennent.

Son propre bras tout puissant soutenait les sphères; les louanges des chérubins et des séraphins l’environnaient perpétuellement; les choeurs, les Alléluia de l’univers coulaient incessamment au pied de son trône. Il régnait au dessus de toutes ses créatures; Dieu au dessus de tout, éternellement béni.

Qui peut nous décrire la hauteur de sa gloire alors ? Et qui, d’une autre manière, peut nous dire combien il descendit bas? Devenir un homme c’était quelque chose, un homme de douleurs l’était beaucoup plus; verser son sang et mourir, et souffrir, tout ceci était beaucoup pour celui qui était le fils de Dieu; mais souffrir une telle inégalable agonie, endurer une mort ignominieuse et l’abandon de son père, c’est une profondeur telle de l’amour condescendant que l’esprit le plus inspiré ne peut que défaillir en essayant de le sonder.

Voilà l’amour! Et vraiment c’est l’amour qui surpasse toute connaissance. Ô puisse cet amour remplir nos coeurs avec gratitude et adoration, et nous conduire à manifester partout sa puissance.

De l’appel à l’envoie dans le ministère

Aussi grand ou original que soit votre appel, vous avez besoin de recevoir UN ORDRE DE MISSION, de la part de Dieu, pour y entrer. Et en attendant ne perdez pas votre temps !

Vous pouvez recevoir ou réaliser quel est l’appel de Dieu sur votre vie, ça ne fait pas que vous devez ou pouvez y entrer aussitôt. Il y a le moment voulu de Dieu où vous allez être « commissionné », être envoyé pour entrer dans cet appel. Essayer d’y entrer avant d’avoir été envoyé peut détruire votre ministère. Aussi grand ou original que soit votre appel, vous avez besoin de recevoir UN ORDRE DE MISSION pour y entrer.
Imaginez un policier qui part régler une affaire, sans qu’on lui ait donné l’ordre de le faire. Le seul fait qu’il soit réellement policier ne suffit pas. Nous avons souvent ce défaut, chez les chrétiens évangéliques, c’est de sauter sur tout ce qui se présente, sans avoir obligatoirement entendu Dieu nous parler.
On se met alors en grand danger, car les armes comme la protection de Dieu sont supposées être opérationnelles dans le plan et le temps de Dieu. Autre point aussi :
en agissant précipitamment on peut prendre la place d’un autre à qui on n’a pas laissé le temps de réagir à l’ordre de mission qu’il a vraiment reçu pour lui. Je suis sûr que ces situations vous parlent. Recevoir cet ordre de mission plus ou moins rapidement dépend de notre attitude dans les deux points suivants.

Ne négliger pas ce que l’on peut appeler : « l’appel à court terme ».

Rappelez-vous aussi que Dieu nous donne toujours un appel à court terme avant de nous donner un appel à long terme. Et que l’appel à court terme est beaucoup moins glorieux que l’appel à long terme. C’est quand on est fidèle dans l’appel à court terme (« les petites choses ») que le Seigneur nous confie un jour l’appel à long terme.
Le monde chrétien est rempli de ministères qui ont grillé les étapes et ont été rattrapés un jour par leurs carences. Vous allez me dire, mais alors pourquoi sont-ils dans le ministère et une onction se manifeste quand même sur eux. Plusieurs raisons : parce que Dieu utilise tout, y compris nos erreurs. Néanmoins celles-ci vont nous rattraper si on ne se réajuste pas en cours de route, parce que d’autres utilisent l’onction au lieu d’être utilisés par elle. Et un jour cette onction les détruit, là aussi, s’ils ne rectifient pas en cours de route.
C’est comme avoir un examen en trichant dans une matière, vous vous faites embaucher à cause du diplôme que vous avez obtenu ainsi, ça va marcher un moment, mais le jour où vous allez être confronté à cette connaissance que vous n’avez jamais vraiment acquise, votre folie va apparaître aux yeux de tous. Beaucoup de gens, par exemple, se sont lancés dans le ministère alors qu’ils n’ont jamais passé l’examen qui consistait à manifester l’amour de Dieu à leur propre famille, puis un jour, alors qu’ils sont en train d’enseigner aux autres comment faire, leur propre manquement saute aux yeux de tous et plus personne ne leur fait confiance.

N’hésitez pas à descendre pour mieux remonter

Certains veulent servir dans l’église, avoir une place d’ancien ou autre, mais respectent très peu de critères bibliques que doit avoir un ancien ou un diacre selon la Bible. Il semble que l’attrait de la fonction et des titres créent plus d’attirance que servir dans l’ombre, là où il y a vraiment un besoin, comme chercher à épauler quelqu’un. C’est une chose importante à comprendre, parce qu’elle coûte leur appel à beaucoup de personnes : avant de nous donner une promotion, Dieu nous demande toujours de nous rabaisser à faire quelque chose qui est humainement peu valorisante (bien que ce soit très valorisant vu du ciel). Et d’ailleurs où que nous en soyons arrivés, le processus va se reproduire pour chaque nouvelle promotion.

Il n’y aura jamais un jour où vous n’aurez plus à vous rabaisser pour être élevé. N’hésitez pas à vous rabaisser chaque fois que vous sentez que Dieu veut vous faire passer un cap, de peur qu’Il soit obligé de vous rabaisser Lui-même (ça fait plus mal). Avant de nous donner, Il nous demande toujours de donner. Avant de nous bénir, il nous demande toujours de bénir. Avant de gagner, il nous demande de perdre quelque chose.

Vérifiez si vos bases sont solides en ce début 2015 et si quelque chose doit être rectifié, rectifiez-le ! Affermi ? Affermissez-le ! Pardonné ? Pardonnez-le ! Rétabli ? Rétablissez-le ! Etc. Avant de vouloir monter à cheval et partir au combat au galop, cherchez un chevalier de qui vous pouvez devenir l’écuyer. Plusieurs d’entre vous attendez UN ORDRE DE MISSION. N’attendez pas sans rien faire : cherchez un appel à court terme, qui n’est pas loin de vous. Il risque d’être la réponse de Dieu, le chemin pour vous mener au moment où vous recevrez cet ordre de mission.

par Claude et Julia Payan

lire la suite ici